Votre panier est vide

M'inscrire à la Newsletter

Portail d'informations et de services pour les Chirurgiens-Dentistes

Comparez jusqu'à 4 produits

10 bons conseils pour profiter des vacances d’été

La période estivale approche. Elle est synonyme de repos et de retour à soi avec les congés. Un moment privilégié pour se ressourcer et faire le point. Pour qu’il soit pleinement profitable, une bonne organisation ne gâche rien le plaisir de cette parenthèse. Voici 10 bons conseils qui permettront à la fois de se retrouver soi-même, de gérer les impératifs matériels et familiaux. Mais aussi et surtout de prendre les bonnes décisions pour une vie équilibrée.

1. S’imposer des congés

La règle de base est de ne pas culpabiliser en se disant que l’on est indispensable au travail. Les congés payés étant un droit, il convient d’en user pleinement et les poser si ce n’est pas déjà fait. L’idéal pour faire le break est de partir en repos au minimum 2 semaines voire 3 semaines si cela est possible. L’idéal pour casser le rythme professionnel. Cependant, il faut penser à fractionner intelligemment ses congés. Une pause avant Nöel ou lors des fêtes est toujours appréciable.

2. Déconnecter

62 % des Français déclarent continuer à répondre à leurs appels ou à leurs e-mails professionnels pendant leur période de congés. Or, une consultation abondante des outils informatiques et smartphones sera particulièrement nocive. Autant dire adieu au sentiment de plénitude que doit procurer le repos estival. Cette forme de sérénité à l’idée de conserver un lien avec le travail est à bannir. Par ailleurs, un droit à la déconnexion a été instauré en 2017…Alors pourquoi ne pas s’abandonner un peu au farniente.

3. Anticiper les achats de rentrée

L’achat de fournitures scolaires et vêtements pour les enfants à la dernière minute rime toujours avec stress et magasins bondés. Pour éviter ces crispations au retour de vacances, anticipez ce passage obligé ! Ce budget dépensé donnera alors de la visibilité sur celui que l’on peut affecter aux vacances.

4. Ranger la maison

Au retour des vacances, trouver une maison en désordre est parfois décourageant. Avant de partir, il convient de ranger y compris en associant les enfants qui mettront de l’ordre dans leur chambre. C’est aussi l’occasion de lancer des lessives, faire le tri des vêtements et un ménage complet de l’habitation. La transition entre la plage et le bureau ne s’en trouvera que facilitée !

5. Le cahier de vacances, pour ou contre ?

En plus des activités de plein air, de sport et de divertissements, il y aussi….le cahier de vacances. Il s’en vend plus de 4 millions d’exemplaires chaque année. Certes, l’enfant concerné peut voir le travail comme une corvée pendant que d’autres s’amusent. Ce peut être aussi un moment de jeu où il va découvrir de manière plus ludique, des connaissances et ne pas perdre les acquis fondamentaux de l’année scolaire écoulée. L’anxiété à la veille de la rentrée sera moins important pour l’enfant qui aura travaillé un minimum l’été. Pour ne pas créer de frustration, l’idéal est bien sûr que l’initiative vienne de l’enfant lui-même. Et encore mieux, d’en parler avec lui. Lui imposer sera infructueux et il y a des chances pour que le cahier termine au fond d’un tiroir…

6. Partir ou rester chez soi ?

Faut-il partir loin pour être dépaysé ou rester à la maison pour se réapproprier son espace et prendre du temps pour soi et sa famille ? Tout dépend d’abord de son envie mais aussi de son budget. D’un côté, il est possible de profiter de la plage, du soleil et d’un nouveau cadre. Mais il faut souvent supporter le trajet, les embouteillages, le coût d’une location et les extras. De l’autre, il est possible de multiplier à moindre frais les petites excursions à proximité de son domicile (festivals, concerts). Ou encore de son jardin et du barbecue. A chacun ses goûts.

7. Mieux dormir et se reposer

Les Français dorment en moyenne, moins de 7 heures par nuit. Une durée insuffisante pour se reposer et permettre au corps de reconstituer les cellules. L’attrait des écrans, le bruit, le tabagisme participent entre autres, au manque de sommeil. Les vacances sont l’occasion de retrouver un rythme de sommeil plus régulier. Il évitera un risque plus élevé d’obésité, d’hypertension, de pathologies cardiaques. Par conséquent, il convient de définir une heure d’endormissement et s’y tenir. Ou encore de s’octroyer une pause relaxante après le déjeuner. 10 à 15 min en fermant les yeux, à l’ombre dans le jardin ou au frais dans la maison.

8. Se remettre au sport

L’objectif est avant tout de se faire plaisir. De se fixer des objectifs atteignables et de pratiquer des disciplines accessibles pour éviter tout découragement. Vélo, marche, natation constituent un bon début. Il est aussi possible de se faire coacher. Ou d’être accompagné pour booster sa motivation. Enfin, avant, pendant et après l’activité sportive, il est recommandé de bien s’hydrater.

9. Avoir une alimentation équilibrée

Il est toujours plus facile de maigrir en été. Fruits et légumes seront alors bénéfiques pour l’organisme. Mais aussi des poissons à la vapeur et des viandes grillées. En tout état de cause, il est recommandé de mettre fin aux aliments transformés trop riches en gras et en sel. Enfin, selon la chaleur ou l’activité, il faut boire au moins 1,5 litres d’eau par jour. En plus d’une activité physique régulière et progressive, une alimentation plus équilibrée devrait affiner la silhouette rapidement.

10. Retrouver son équilibre

Pourquoi ne pas faire le point avec un kinésologue. Il propose une approche humaine globale :  la kinésiologie. Elle vise à accompagner toute personne vers un meilleur équilibre sur les plans mental, émotionnel, physique et énergétique. Elle aide le ou la consultant(e) à mieux s’adapter à la réalité qui l’entoure. A identifier les causes de conflits et de mal être intérieur, source de tensions physiques et/ou psychiques et de comportements inadaptés, puis en libérant le poids des charges émotionnelles associées par des équilibrations appropriées. Cette approche qui utilise un test musculaire permet de faire pleinement participer la personne par une auto-observation consciente de ce qui se passe en elle, l’amenant ainsi à devenir actrice de son propre changement.

Un article proposé par Sarah Alimondo, Présidente du Syndicat National des Kinésiologues



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous !

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous !


Dernières revues produits

Contre-angle NiTi Endo
Contre-angle d'endodontie

"Contre-angle NiTi Endo"

BA International
Eclairage scialytique Eva
Eclairage scialytique

"Eclairage scialytique Eva"

Faro

Dernières revues produits

Contre-angle NiTi Endo
Contre-angle d'endodontie

"Contre-angle NiTi Endo"

BA International
Eclairage scialytique Eva
Eclairage scialytique

"Eclairage scialytique Eva"

Faro

Suivez-nous :

Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons
Voir +
Soyez les premiers informés

Soyez les premiers informés de toute l’actualité du secteur dentaire. Pour cela, il suffit de saisir votre email ci-dessous : 

Soyez les premiers informés

Soyez les premiers informés de toute l’actualité du secteur dentaire. Pour cela, il suffit de saisir votre email ci-dessous :