Votre panier est vide

M'inscrire à la Newsletter

Portail d'informations et de services pour les Chirurgiens-Dentistes

Comparez jusqu'à 4 produits

Ce qu’il faut retenir de la dernière interview du Dr Serge Fournier, Président du Conseil national de l’Ordre [VIDEO]

Afin d’aider les praticiens à traverser la crise sanitaire provoquée par le Covid-19, l’ADF a créé « Questions expresso », une émission diffusée gratuitement, du mardi au vendredi à 14h, sur son site internet et sur sa page Facebook et Youtube

Chaque jour, un expert sera invité pour répondre aux questions que se posent les chirurgiens-dentistes. Le premier invité du jour est le Dr Serge Fournier, Président du Conseil national de l’Ordre. Dynamique Dentaire fait le point sur ce qu’il faut retenir de cette prise de parole.

Voir la vidéo :

Points importants à retenir :

  • Après une semaine de crise, le Conseil national de l’Ordre rappelle les 3 principes généraux de l’organisation de la prise en charge des urgences bucco-dentaires :
  1. Tous les cabinets dentaires doivent être aujourd’hui physiquement fermés quel que soit le mode d’exercice. Cela concerne les cabinets libéraux, les cabinets mutualistes et les centres dentaires. Les praticiens ne doivent pas être des vecteurs de contamination et se contaminer eux-mêmes.
  2. Un système de permanence des soins est mis en place dans chaque département sous le contrôle et sous l’autorité du président départemental.
  3. Tous les chirurgiens-dentistes doivent assurer eux-mêmes la régulation des appels de leur propre patientèle, pour ne pas surcharger le 15.

Cette organisation peut paraître contraignante mais elle répond aux directives du Ministère de la santé.

  • Les présidents départementaux ont la souplesse d’organiser la prise en charge des urgences dans leur département.
  • Les chirurgiens-dentistes doivent continuer de prendre en charge les appels de leurs patients, en leur adressant une prescription, en les rassurant et en leur donnant des conseils. Ceci est valable pour ceux qui peuvent attendre la fin de la crise. Si le praticien juge que son patient a besoin de soins physiques, il ne doit pas les pratiquer lui-même mais doit se tourner vers la régulation de son département. Son patient sera alors envoyé dans un cabinet de garde ou vers le système hospitalier.
  • Les patients n’ayant pas de chirurgien-dentiste traitant doivent contacter le numéro de téléphone mis en place par le Conseil national (09 705 00 207) pour soulager le 15. Selon Serge Fournier : « Il est hors de question de les laisser au bord de la route car ils se retrouvent aujourd’hui extrêmement démunis ». Ils seront accueillis par un serveur vocal leur demandant de taper le numéro de leur département. Puis il leur sera indiqué le numéro de téléphone de la régulation de leur département. Seules les vraies urgences seront traitées.
  • Le Président du Conseil national de l’Ordre est informé que dans certains départements, des praticiens ont choisi de continuer leur activité ce qui est à son sens « un comportement suicidaire pour la collectivité et qui peut être grave pour eux-mêmes quelque soient les moyens de protection qu’ils aient mis en place dans leur cabinet ». Serge Fournier explique que des sanctions seront entamées à leur encontre dans un délai rapide.
  • Le nombre de cabinets de garde a été défini en fonction de bases statistiques et de la quantité de matériel spécifique mis à disposition. Pour les départements importants, au moins 4 points de permanence sont ouverts, 3 pour les départements moyens et 2 pour les plus petits. 
  • Pour le moment, il a été livré 55.000 masques FFP2 pour toute la profession sur le territoire, sur les 100.000 octroyés par le Ministère. D’autres matériels de protection sont également nécessaires : blouse, charlotte, visière…. Serge Fournier remercie tous les chirurgiens-dentistes qui sont venus spontanément proposer le matériel qu’ils avaient en surplus.
  • Un document de synthèse sera transmis à tous les chirurgiens-dentistes de garde pour les informer des procédures d’habillage et d’équipement.
  • Le Conseil national de l’Ordre a demandé un arrêté ministériel pour prononcer la fermeture des cabinets dentaires et débloquer les 45.000 masques qui manquent actuellement.
  • Enfin Serge Fournier a souhaité adresser 4 conseils à tous ses confrères : 
  1. N’oubliez pas de faire vous-même la régulation dans les cabinets
  2. Continuer de vous inscrire pour prendre des gardes pour que nous puissions tenir dans la longueur
  3. Quand vous êtes de garde, respectez les consignes de protection avant, pendant et après les soins
  4. Et si vous n’êtes pas dans cette situation, s’il vous plaît restez confinés, protégez-vous. On aura vraiment besoin de vous quand la crise sera finie.

Réagissez à cette vidéo en commentaire.


Partager :

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous !

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous !


Dernières revues produits

Contre-angle NiTi Endo
Contre-angle d'endodontie

"Contre-angle NiTi Endo"

BA International
Eclairage scialytique Eva
Eclairage scialytique

"Eclairage scialytique Eva"

Faro

Dernières revues produits

Contre-angle NiTi Endo
Contre-angle d'endodontie

"Contre-angle NiTi Endo"

BA International
Eclairage scialytique Eva
Eclairage scialytique

"Eclairage scialytique Eva"

Faro

Suivez-nous :

Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons
Voir +
Soyez les premiers informés

Soyez les premiers informés de toute l’actualité du secteur dentaire. Pour cela, il suffit de saisir votre email ci-dessous : 

Soyez les premiers informés

Soyez les premiers informés de toute l’actualité du secteur dentaire. Pour cela, il suffit de saisir votre email ci-dessous :