Votre panier est vide

M'inscrire à la Newsletter

Portail d'informations et de services pour les Chirurgiens-Dentistes

Comparez jusqu'à 4 produits

« Dentiste de l’horreur » : 17 premières victimes ont été indemnisées

La commission d’indemnisation des victimes d’infractions (CIVI) vient d’accorder le 7 septembre dernier, des indemnités allant de 5.000€ à 40.000€ à 17 victimes du chirurgien-dentiste néerlandais Mark Van Nierop.

 

Condamné en avril dernier à huit de prison assortis à une interdiction définitive d’exercer la profession de chirurgien-dentiste, Mark Van Nierop, surnommé le « dentiste de l’horreur » ou encore « le dentiste boucher » a fait 85 victimes reconnues par la justice, dans le désert médical de la Nièvre.

 

La liste des violences perpétrées à leur encontre ont été nombreuses : dents saines arrachées, mutilations, appareils et implants mal posés… A tel point qu’au cours du procès, la procureure n’avait pas hésité à qualifier les faits de « désastre sanitaire ». Le praticien, aujourd’hui âgé de 51 ans, a été également reconnu coupable d’escroquerie.

C’est la raison pour laquelle la Civi va permettre que 17 premiers patients soient indemnisés pour pouvoir se soigner.

 

Nos confrères du Monde ont interrogé l’avocat des plaignants, Me Charles Joseph-Oudin, qui s’est félicité : «Ce sont des indemnisations correctes qui permettent aux gens de se sentir réparés» précisant que ces 17 premières victimes ont obtenu 4.000 euros chacune.

«Le préjudice permanent exceptionnel a été reconnu pour tous par la Civi qui a considéré la spécificité de ces dossiers car ce n’est pas la même chose d’être victime après un accident et à la suite d’un acte de soin», a souligné l’avocat.

La décision de la Civi de Bourges est attendue le 3 Octobre pour dix autres cas.

 

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire

——————————————————————————————————————————

Qu’est ce que la Civi ?

Au sein de chaque Tribunal de Grande Instance (T.G.I.), la Commission d’Indemnisation des Victimes d’Infractions (CIVI) statue sur les demandes d’indemnisation présentées par les victimes d’infractions ou leurs ayants droit.

Le délai de saisine de la CIVI est de 3 ans à compter de la date de l’infraction.

Dans le cas d’atteintes aux personnes le préjudice subi doit résulter de faits, volontaires ou non, présentant le caractère matériel d’une infraction. Les actes volontaires ainsi que les comportements d’imprudence ou de négligence peuvent donc ouvrir droit à réparation que l’auteur de l’infraction soit connu ou non.

Source : Ministère de la Justice / Photo : Google Map


Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous !

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous !


Dernières revues produits

Contre-angle NiTi Endo
Contre-angle d'endodontie

"Contre-angle NiTi Endo"

BA International
Eclairage scialytique Eva
Eclairage scialytique

"Eclairage scialytique Eva"

Faro

Dernières revues produits

Contre-angle NiTi Endo
Contre-angle d'endodontie

"Contre-angle NiTi Endo"

BA International
Eclairage scialytique Eva
Eclairage scialytique

"Eclairage scialytique Eva"

Faro

Suivez-nous :

Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons
Voir +
Soyez les premiers informés

Soyez les premiers informés de toute l’actualité du secteur dentaire. Pour cela, il suffit de saisir votre email ci-dessous : 

Soyez les premiers informés

Soyez les premiers informés de toute l’actualité du secteur dentaire. Pour cela, il suffit de saisir votre email ci-dessous :