Votre panier est vide

M'inscrire à la Newsletter

Portail d'informations et de services pour les Chirurgiens-Dentistes

Comparez jusqu'à 4 produits

Dossier Spécial Lumière : Mon éclairage scialytique, meilleur ami ou meilleur ennemi ?

Saviez-vous qu’un chirurgien-dentiste passera 80 000 heures de sa vie professionnelle sous son éclairage scialytique? En effet, La lumière artificielle vous accompagne au fil des journées. Votre œil a la capacité de s’adapter à tout. Et pourtant, vous ressentez peut-être de l’inconfort au fauteuil. Avez-vous déjà pensé que cela pouvait venir de votre éclairage? 

Nous allons voir comment faire de votre éclairage votre meilleur ami et non votre meilleur ennemi.

 

2 000 heures par an, c’est le temps que vous passez au fauteuil à manipuler votre éclairage scialytique pour essayer de toujours mieux voir. C’est normal car 80% des informations qui vous sont nécessaires sont captées par les yeux.

Seulement notre acuité visuelle n’est pas constante. Elle diminue d’environ 25% entre 20 et 60 ans, ce qui impacte notre vitesse d’adaptation et peut aussi aboutir à un rétrécissement de notre champ visuel.

Deux fois plus de lumière sont nécessaires à 40 ans et quatre fois plus à 60 ans qu’à 20 ans.

 

Un mauvais éclairage scialytique : des petits tracas aux réels désagréments

 

Votre attention et donc vos yeux sont rivés toute la journée sur une petite surface. Vous sollicitez énormément ce bijou de perfection qu’est l’œil humain. Votre œil se comporte comme un autofocus réalisant des ajustements automatiques en continu pour faire la mise au point. Et cela n’est vraiment pas de tout repos.

Pour soulager votre vue et vous aider à travailler, vous êtes tous équipés d’un éclairage scialytique. Mais vous rend-il vraiment service ?

Pas toujours, car un éclairage de mauvaise qualité peut au contraire nuire à votre santé et vous desservir dans votre travail quotidien.

Avez-vous vraiment conscience des désagréments qu’il peut vous causer ?

Dans votre travail quotidien, une mauvaise qualité de lumière entraîne :

  • Une imprécision des mouvements,
  • Des difficultés d’appréciation des profondeurs de champs,
  • Des erreurs d’appréciation des contrastes,
  • Des troubles de l’attention et de la concentration,
  • Des erreurs dans la détermination des couleurs lors de la prise de teintes (lumière Halogène Jaune).

Et les répercussions physiques et physiologiques sont tout aussi importantes :

Eclairage-scialytique-dentaire-modification-biorythme
Modification du biorythme
L’exposition à une source de lumière peu efficace induit une sensation d’épuisement même pendant les  heures où vous êtes normalement le plus efficace.

eclairage-scialytique-stress-cephalées
Stress, tensions et céphalées
Trop de lumière, ou une lumière trop directe, provoque stress, tensions nerveuses et céphalées.

Eclairage-scialytique-dentaire-pathologies-occulaires

Pathologies oculaires
La fatigue visuelle comporte non seulement des risques de pathologies oculaires graves mais peut également avoir un effet indirect sur l’humeur et la perception émotive de bonne santé et de bien-être.

Eclairage-scialytique-dentaire-nevralgies

Névralgies
L’utilisation continue d’une source d’éclairage impropre amène le chirurgien-dentiste à prendre de mauvaises positions de travail qui entraînent des douleurs et des pathologies de l’appareil locomoteur.

 

Comment savoir si mon éclairage est suffisamment efficace ?

 

Vous pouvez vous en rendre compte facilement par vous-même en réalisant quelques tests simples.

  • La qualité de la lumière et son intensité

Tout d’abord, allumez votre éclairage scialytique à fond et ajustez la focale sur la têtière à une distance de 70 cm. Si vous ne distinguez pas très nettement une intensité lumineuse, ce n’est déjà pas un bon début. Cela veut tout simplement dire que la puissance de votre éclairage est nettement insuffisante ou que votre ampoule est à changer ou encore que votre LED est de mauvaise qualité.

Si vous percevez une couleur très jaune (typique des éclairages halogènes), sachez que cette luminosité déforme la réalité chromatique et vous induit en erreur lors de diagnostics ou de prises de teintes.

Si la lumière ne vous semble pas homogène (intensité irrégulière, bande de lumière ou trou de lumière) c’est là une vraie lacune technique de votre éclairage, qui va vous donner la sensation de nombreuses zones d’ombres et vous obliger à manipuler votre éclairage.

  • La focalisation et la dimension du champ magnétique

De la même manière que précédemment, allumez votre éclairage à fond et ajustez la focale sur la têtière à une distance de 70cm. Si vous ne distinguez pas nettement le champ et les contours, cela signifie que votre champ est trop diffus et que votre éclairage risque d’éblouir régulièrement vos  patients car il vous sera difficile de distinguer les limites de celui-ci. Et il est aussi probable qu’il vous éblouisse indirectement.

N’oubliez pas : L’éblouissement est un facteur de stress tant pour l’équipe soignante, que pour le patient.

A contrario, si votre champ est trop étroit, il est facilement compréhensible qu’une partie de la bouche ne sera jamais correctement éclairée et que vous devrez manipuler régulièrement votre éclairage pour obtenir un angle satisfaisant.

  • La maniabilité et la robustesse

Un éclairage doit pouvoir se manipuler d’un doigt, sans avoir à forcer, pour éviter de vous créer des tensions musculaires.

Cela n’a l’air de rien sur l’instant, mais tous ces petits gestes mis bout à bout, entrainent des fatigues musculaires. Donc, si vous avez du mal à manipuler votre éclairage, c’est un autre signe d’alerte!

La robustesse des équipements devient rare par les temps qui courent. Le métal laisse place au plastique. Or, les plastiques vieillissent plus vite, jaunissent, et bien sûr se fragilisent à l’usage.

N’oubliez pas que vos patients ont les yeux fixés sur votre éclairage. L’image que pourrait laisser un scialytique poussiéreux, avec des plastiques jaunes et fissurés, n’est pas très flatteuse, et pourrait  nuire indirectement à la qualité perçue de votre travail.

Un dernier point, un bras en plastique peut se fragiliser au fil du temps. Il est déjà arrivé que des bras d’éclairages d’une marque connue sur le marché dentaire soient rappelés pour ce type de problème. Alors autant ne pas en faire l’expérience…ni pour vous, ni pour vos patients.

 

Technologies LED pour mon scialytique : avantages et évolutions

 

Des milliers de praticiens bénéficient déjà depuis presque 10 ans des avantages de la LED dans leur salle de soin.

Depuis le lancement des éclairages à leds, la technologie a évolué et la deuxième génération est aujourd’hui sur le marché. Nous avons interrogé André-Pierre Mir, Directeur commercial de la société Faro France pour en savoir plus.

 

André-Pierre-Mir-Directeur-Commercial-FaroInterview d’expert : André-Pierre Mir, Directeur commercial de Faro France

 

Dynamique Dentaire : Quels sont les avantages des éclairages LEDS de 2ème génération ?

André-Pierre Mir : La société Faro a été la première en 2007 à commercialiser dans les cabinets dentaires le scialytique à leds avec le modèle Alya première génération.

Depuis, la technologie de notre éclairage a évolué en tenant compte des attentes des utilisateurs. Le nouveau modèle Alya Evo est équipé de leds de deuxième génération : les leds Osram Ostar, leader sur le marché mondial.

Elles peuvent fournir jusqu’à 45 000 Lux pour un indice rendu des couleurs (IRC) supérieur à 95 sur une échelle de 100.

 

Qu’est-ce que l’IRC ?

L’indice rendu des couleurs indique de quelle manière une source lumineuse est capable de reproduire la couleur d’un objet éclairé. L’IRC se mesure sur une échelle de 0 à 100 où 100 représente la valeur de la lumière solaire idéale. La valeur de référence d’une ampoule LED de très bonne qualité est de 85.

 

Notez que la puissance et la qualité des éclairages scialytiques à leds ne sont pas leurs seuls avantages. La LED, c’est aussi :

  • L’absence de nécessité d’un ventilateur : la LED n’émet pas de chaleur. Fini donc le bruit de ronronnement de votre scialytique qui vous fatigue et vous agace en fin de journée.
  • Des économies à la clé : 20 W pour une LED Alya Faro au lieu de 100 W pour une ampoule halogène.
  • Une durée de vie incroyable : une LED Osram Ostar peut durer jusqu’à 20 ans sans perte de puissance.

 

Dynamique Dentaire : L’éclairage Alya peut-il provoquer la polymérisation prématurée des composites durant leur mise en place ?

André-Pierre Mir : S’il est vrai que nous avons rencontré ce problème sur nos éclairages de première génération, nous avons depuis apporté des modifications à nos produits en créant une position Ant-polymérisation.

Cette évolution fait aujourd’hui l’unanimité parmi les praticiens. Vous pouvez désormais travailler vos composites sans qu’ils ne polymérisent prématurément.

Cette fonction est disponible sur d’autres éclairages du marché. Toutefois, le scialytique Alya Evo est le seul à proposer une position dédiée au travail des composites qui n’altère pas la couleur du champ lumineux.

 

Dynamique Dentaire : Combien conseillez-vous de leds sur un éclairage scialytique ? Et est-il nécessaire d’avoir des leds de couleur différente ?

André-Pierre Mir : Vous savez, de nombreux fabricants d’units et d’éclairages utilisent jusqu’à 12 leds de couleur différente. Mais ces scialytiques ne délivrent qu’une puissance de 35 000 Lux et un IRC de 85.

En réalité, la clef c’est la qualité de la LED. Multiplier les leds est avant tout un aveu de faiblesse, tant au niveau de la puissance que de la qualité de la lumière.

 

Dynamique Dentaire : Qu’en est-il des zones d’ombre. Plusieurs leds ne permettent-elles pas de mieux lutter contre ce problème ?

André-Pierre Mir : Les zones d’ombre sont nombreuses dans l’activité du chirurgien-dentiste car leurs mains, leur tête ainsi que les instruments masquent les arrivées de lumière.

On pourrait considérer que plus le nombre de leds est important et moins les zones d’ombre seront présentes.

Mais il faut savoir que les éclairages scialytiques proposant au moins 4 leds sont des éclairages directs. Les éclairages directs ne sont pas confortables, ni pour vous, ni pour votre patient car ils éblouissent. Or l’éblouissement est un facteur de stress et il peut être potentiellement nocif pour les yeux.

 

SOCRATE

 

« Nombreux sont ceux qui s’abîment les yeux en regardant directement le

Soleil au lieu de regarder leur image réfléchie dans l’eau.” 

Socrate, le Fédon de Platon

 

 

Chez Faro, nous assurons que la solution la plus performante réside dans la diffusion indirecte. C’est pourquoi nous avons conçu et breveté le seul véritable effet scialytique reconnu pour un éclairage dentaire.

Nos éclairages scialytiques comportent 2 leds diffusant sur deux miroirs de 250 facettes, passant de ce fait de 2 à plus de 500 entrées de lumière concentrées sur une zone bien définie.

Si vous faites le test de boucher une des deux leds de nos éclairages avec votre main ou votre tête, vous verrez que vous continuerez d’avoir de la lumière dans toutes les situations.

Deux leds valent donc mieux que 10, 12 voire même 20 leds si elles sont associées à un système de diffusion indirect performant.

 

Dynamique Dentaire : Une puissance de 35 000 Lux n’est-elle pas suffisante pour un éclairage scialytique dentaire ?

André-Pierre Mir : Une puissance de 35 000 Lux correspond à  un scialytique de plus de 10 ans d’une technologie dépassée.

Travailler avec 35 000 Lux, c’est bien mais demandez à un chirurgien cardiaque ou un neuro-chirurgien,  si une telle puissance est suffisante pour opérer ?

Evidemment que non, les éclairages de chirurgie délivrent jusqu’ à 150 000 Lux et bien plus. Pensez-vous que si ces éclairages étaient nocifs pour la vue ou la santé physique des chirurgiens, ils seraient installés dans les blocs opératoires de nos hôpitaux et cliniques ? Au contraire, la puissance les aide à mieux travailler, mais bien entendu cette puissance a un coût.

Pour en revenir au dentaire,  pour délivrer 45 000 Lux, il faut proposer des LEDS de haute qualité car il est indispensable que l’Indice Rendu des Couleurs soit égal ou supérieur à 85. Grâce à cette qualité de lumière, vous ne subirez pas de fatigue oculaire, car l’intensité lumineuse ne sera pas agressive, et au contraire, sera naturellement acceptée par vos yeux.

 

Dynamique Dentaire : Est-il contraignant et coûteux de changer d’éclairage scialytique ? Qu’en est-il de l’adaptation du nouvel éclairage sur le fauteuil ?

André-Pierre Mir : Nous savons tous que les habitudes sont tenaces et que l’éclairage est le parent pauvre du cabinet dentaire. Mais avant d’investir dans de nouveaux équipements, évaluez la qualité de votre éclairage et demandez-vous quel est le matériel vraiment indispensable à votre pratique…

Quant à l’adaptation d’un nouvel éclairage sur votre fauteuil, c’est un point très important. Faire le choix d’un éclairage Faro, c’est la certitude qu’il pourra s’adapter sur votre fauteuil actuel mais aussi sur le prochain. Le bras pourra aussi se retourner en version plafond si vous souhaitez changer de configuration de travail. A ma connaissance, nous sommes les seuls sur le marché à proposer une telle flexibilité.

 

Dynamique Dentaire : Est-ce que cela vaut la peine d’attendre une 3ème génération de leds avant d’investir ?

André-Pierre Mir : Acheter aujourd’hui un éclairage scialytique à leds Faro est un investissement de long terme.

Un éclairage LED de 2ème génération tel que l’ Alya Evo, est aujourd’hui arrivé à un stade de maturité technologique. Cela signifie qu’il sera très difficile d’améliorer la qualité de lumière dans les prochaines années, les évolutions éventuelles seront seulement mécaniques.

 

Dynamique Dentaire : Avez-vous un dernier conseil à donner aux chirurgiens-dentistes pour leur permettre de bien choisir leur éclairage ?

André-Pierre Mir : Oui, privilégiez dans vos recherches, les avis d’autres utilisateurs et demandez conseil à votre distributeur.

Evitez les blogs et les forums car les avis sont parfois contradictoires ou tout simplement exagérés. Et surtout, faites-vous une idée par vous-même en condition réelle.

Nous avons d’ailleurs le plaisir d’offrir à tous les lecteurs de Dynamique Dentaire une démonstration gratuite dans leur cabinet pour leur permettre de comparer leur éclairage actuel avec le scialytique Alya Evo. Ce test n’a pas besoin de durer plus de 10 minutes pour qu’ils se fassent une idée.

Demonstration-gratuite-eclairage-scialytique-dentaire-alya-faro

Cet article est un publi-communiqué rédigé en collaboration avec notre partenaire Faro.



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous !

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous !


Dernières revues produits

Contre-angle NiTi Endo
Contre-angle d'endodontie

"Contre-angle NiTi Endo"

BA International
Eclairage scialytique Eva
Eclairage scialytique

"Eclairage scialytique Eva"

Faro

Dernières revues produits

Contre-angle NiTi Endo
Contre-angle d'endodontie

"Contre-angle NiTi Endo"

BA International
Eclairage scialytique Eva
Eclairage scialytique

"Eclairage scialytique Eva"

Faro

Suivez-nous :

Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons

Newsletter : Notre actualité tous les mardis matin dans votre boîte e-mail ! Par ici pour vous abonner, c'est gratuit. 👉 buff.ly/3fU4fvv #Dentaire #dentiste #dynamiquenews ... Voir plusVoir moins

22/01/22

Newsletter : Notre actualité tous les mardis matin dans votre boîte e-mail ! Par ici pour vous abonner, cest gratuit. 👉 https://buff.ly/3fU4fvv #dentaire #dentiste #dynamiquenews

Actualités #dentaires, #tendances, avis d’experts : ne les manquez plus et retrouvez-les sur Dynamique Dentaire en cliquant ici 👉 buff.ly/3d3KvnE #dentiste ... Voir plusVoir moins

22/01/22

Voir +
Soyez les premiers informés

Soyez les premiers informés de toute l’actualité du secteur dentaire. Pour cela, il suffit de saisir votre email ci-dessous : 

Soyez les premiers informés

Soyez les premiers informés de toute l’actualité du secteur dentaire. Pour cela, il suffit de saisir votre email ci-dessous :