Votre panier est vide

M'inscrire à la Newsletter

Portail d'informations et de services pour les Chirurgiens-Dentistes

Comparez jusqu'à 4 produits

Colloque UFSBD : 1000 jours décisifs pour construire le capital dentaire de l’enfant pour toute sa vie !

Le 22ème colloque de Santé Publique de l’UFSBD, en collaboration avec Santé Publique France et sous le patronage du Ministère des Solidarités et de la Santé, qui se tiendra le 29 octobre 2021, se place au cœur de la stratégie nationale des 1000 premiers jours de la vie, période capitale pour la construction et le développement de l’enfant.  

“(…) les1000 premiers jours, c’est là que tout commence pour l’enfant.  Tirer les leçons de cet apport fondamental, c’est aujourd’hui créer un véritable parcours des 1 000 premiers jours, centré autour de l’enfant, de son développement harmonieux, et qui garantit en même temps aux parents un quotidien apaisé. C’est une fenêtre qui s’ouvre sur une réflexion riche, diverse, avec un horizon de bien-être pour toutes les familles, dans leur diversité.  La mise en œuvre de cette démarche, première pierre d’un nouveau service public de la petite enfance, répondra aux attentes des parents comme des professionnels.”   Adrien Taquet  – Secrétaire d’État en charge de l’Enfance et des Familles auprès du ministre des Solidarités et de la Santé / Extrait du Rapport de la commission des 1000 premiers jours – Septembre 2020

L’UFSBD a choisi de s’appuyer sur cette politique publique ambitieuse afin de rappeler, s’il en était encore nécessaire, que la santé bucco-dentaire est au cœur de la santé globale et que cette dernière commence bien avant la naissance, tant pour la mère que pour l’enfant à venir. L’examen bucco-dentaire de la mère au 4ème mois de grossesse représente une avancée majeure, mais le bébé à venir doit également concentrer toute notre attention que nous soyons professionnels de santé et/ou parents, afin de lui construire un capital dentaire dès les premiers jours de sa vie, véritable socle pour son développement futur ! Afin de comprendre les enjeux de ce Colloque, laissons la parole à quelques-uns de nos intervenants qui permettront à la réflexion collective d’aller vers toujours plus de santé pour tous ! 

Dr Benoît PERRIER – Président de l’Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire (UFSBD)

« Compris entre le 4ème mois de grossesse et les 2 ans de l’enfant, les 1 000 premiers jours sont considérés comme une étape importante et capitale tant le développement y est à la fois intense et vulnérable. Pour le tout-petit, la sphère orale est largement mise à contribution pendant cette période où les fonctions masticatoires, verbales, gustatives… se développent, tout se découvre par la bouche et le capital dentaire s’installe. Ainsi, j’ai souhaité que lors de ce colloque des représentants institutionnels, des professionnels de santé généralistes et spécialistes puissent échanger : · sur les liens entre santé bucco-dentaire et santé, · sur l’impact des comportements, · sur les facteurs environnementaux, · sur les apports de la science, · et leurs impacts sur la santé bucco-dentaire des enfants. Les intervenants à ce colloque, sont tous très impliqués sur la problématique des 1 000 premiers jours. Ils ont la volonté de partager leurs connaissances et de collaborer pour que collectivement notre société puisse accompagner au mieux ces 1 000 premiers jours qui seront décisifs pour la santé et le « bien grandir » de chaque enfant quelle que soit son histoire.De ces échanges naîtront des propositions pour intégrer ces enjeux dès le début de la vie, j’en suis convaincu. » 

Dr Thierry CARDOSO, Médecin de santé publique, Responsable de l’unité périnatalité et petite enfance à la direction de la prévention et promotion de la santé, Santé Publique France

« La période des 1 000 jours est une période d’une sensibilité extraordinaire pour la construction de l’être humain dès la vie fœtale. L’importance de s’assurer que les conditions les plus favorables soient réunies, maintenues, soutenues, incombent non seulement aux parents mais également à tout adulte en lien avec les parents ou intervenants dans l’environnement proche. À terme, un engagement cohérent de l’ensemble des acteurs de la société est souhaitable pour accompagner à chaque étape du développement de l’enfant mais aussi pour les parents dans leur expérience de la parentalité. Il apparait donc indispensable que tous les professionnels de santé soient sensibilisés aux connaissances scientifiques autour des questions d’origine développementale de la santé. Qu’ils puissent aussi envisager comment étendre leur rôle de soins qu’ils apportent par leur métier aux parents et aux jeunes enfants dans la prévention des maladies et singulièrement pour ce colloque, de la prévention bucco-dentaire, en étant aussi une ressource pour les parents qui se questionnent plus largement au regard d’inquiétudes ou de vulnérabilités psychosociales (anxiété, dépression, mal-être, isolement, négligences violences intra familiales, …) Les professionnels de la santé bucco-dentaire sont donc des acteurs au cœur du dispositif pour jouer pleinement ce rôle de soutien aux parents. » 

Dr Benoît CHEVALIER, Doctorant SIEB EPHE, Kinésithérapeute pédiatrique, Cabinet de Rééducation pédiatrique Luciole & Compagnie

« L’enjeu des 1 000 premiers jours de vie sur le plan du développement oral est un enjeu de santé publique où tous les acteurs doivent être en compétences de percevoir les éléments de vulnérabilité apparaissant dans le développement de l’enfant. Ces enjeux sont aussi bien nutritionnels, que psycho-sociaux et impliquent un engagement de chacun sur ces problématiques qui restent une des principales causes de consultations pédiatriques, avec les troubles du sommeil. Au cours d’un long travail de recherche depuis 25 ans beaucoup de changements sont apparus dans notre société, force est de constater un premier changement qui est l’amélioration de nos connaissances du développement des compétences alimentaires sensorimotrices mais aussi du contexte social de ce développement. Les neurosciences, les maladies rares avec des troubles alimentaires précoces sévères et la sociologie nous ont apportés des axes de réflexions d’une très grande richesse. Paradoxalement l’alimentation s’est industrialisée avec une perte de la connaissance de l’aliment et de ses caractéristiques symboliques et gustatives. Les enfants mangent des marques, des objets alimentaires sans connaitre l’objet en lui-même. Ces aliments diminuent le processus d’apprentissage masticatoire, limite le partage social de l’expérience d’un plat réalisé à la maison.  Les risques carieux, mais également de développer des sélectivités alimentaires sévères, sont devenus un problème développemental pour les soignants. On connaît très bien le développement du jeune mangeur mais les troubles alimentaires ont pris une place tellement importante que la plupart des structures libérales spécialisées sur le sujet ont entre 18 mois et 2 ans de délai pour prendre en charge les sélectivités alimentaires. Il est urgent d’opérer un changement de notre manière de soigner. Prendre soin de l’enfant et ses parents avant de le soigner est un des enjeux de la prévention. »

Pr Jean-Louis SIXOU, Professeur des Universités – Praticien hospitalier – Responsable de l’Odontologie Pédiatrique (Université de Rennes 1 et CHU de Rennes)

« Comment un dentiste pédiatrique, hospitalo-universitaire de surcroit, pourrait-il résister à ‘’l’appel des 1 000 premiers jours’’, là où tant de choses se jouent ? Cela commence dès la naissance (voire avant !) avec l’information et la formation apportées aux parents et à l’entourage. Bref par l’éducation thérapeutique parentale. Cela se renforce dès l’apparition des dents. Si, d’une manière générale, 20 à 30% des enfants ont 70 à 80% des caries, ce constat est vrai dès la dentition et la denture temporaires et les conséquences buccales inflammatoires, infectieuses, douloureuses qui impactent la santé générale de l’enfant, sa capacité à se nourrir, son développement sont trop nombreuses pour être passées sous silence. La cavité buccale étant le miroir de la santé générale, les pathologies générales s’y manifestent également. Le premier signe est parfois à ce niveau. Prendre en charge la santé bucco-dentaire pendant la petite enfance, nouveau-nés et nourrissons compris, c’est donc dépister, détecter, prévenir et soigner.Un beau programme ! Un sacré défi ! Il y a nécessité et urgence à travailler ensemble. Nous voyons trop d’enfants en bas âge porteurs de caries précoces de l’enfant que nous ne pouvons pas (ou peu) prendre en charge à l’état vigile au fauteuil, même sous sédation consciente. Nos capacités de prise en charge sous anesthésie générale sont réduites et la liste d’attente s’allonge. L’urgence est aussi sociale : les populations les plus démunies sont celles qui en souffrent le plus. » 

Dr Anne ABBÉ-DENIZOT, Vice-Présidente de l’Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire (UFSBD), Chirurgien-dentiste libéral, Pédodontiste

« En tant que pédodontiste je suis régulièrement confrontée à des familles avec de très jeunes enfants qui présentent déjà des caries, et parfois l’atteinte carieuse touche plusieurs dents ! Ce sont des enfants dont la croissance est perturbée. Les parents sont démunis et comprennent tardivement qu’ils auraient pu agir pour éviter cette situation, car il n’y a pas de fatalité face aux caries. Le paradoxe, c’est que les mesures de prévention sont simples et pourtant … pas ou peu connues/comprises par les parents de classes sociales défavorisées. Cela doit changer ! C’est pourquoi, avec l’UFSBD, je me suis particulièrement impliquée dans la construction et la mise en place de programmes de prévention, qui puissent atteindre les populations les plus fragiles et les plus éloignées de la santé, avec des objectifs ambitieux : – Commencer dès l’examen bucco-dentaire de la maman pendant la grossesse car c’est un moment où elle est à l’écoute pour elle-même et pour l’enfant à venir – Inciter la maman à soigner ses dents pour ne pas transmettre les germes à son enfant – Aider les familles à comprendre comment gérer l’allaitement même s’il est prolongé au-delà des 6 mois de l’enfant – Expliquer les multiples causes qui provoquent les caries – Trouver ensemble des solutions pragmatiques et facilement applicables; Pour réussir, nous devons tous être conscients de notre complémentarité et travailler ensemble. 

» Dr Jean-Louis COTART, Chirurgien-dentiste conseil, référent régional sur la santé bucco-dentaire, ARS Auvergne-Rhône-Alpes

« …la problématique bucco-dentaire de cette période est peu (voire pas) évoquée » tant par le monde scientifique que par les décideurs. Et pourtant, plusieurs problématiques sont présentes :- 3 axes : la femme enceinte puis jeune maman, l’enfant en devenir, le très jeune enfant. – Une période de la vie où l’on est attentif à sa santé et à celle de son enfant. – En dehors de la maman et son enfant, diverses sphères d’entourage et d’influence : entourage familial, entourage médical et paramédical, entourage social (personnels administratifs, personnels de gardes du jeune enfant…). – Période pendant laquelle les inégalités sociales sont très influentes. Ces différents points peuvent aider à définir des axes d’intervention en promotion de la santé bucco-dentaire pour cette période des 1 000 premiers jours. » 

Pr Christelle GRAS LE GUEN, Présidente de la Société Française de Pédiatrie, Chef de service des Urgences Pédiatriques et de Pédiatrie Générale, Chef de pôle PHU5 Femme Enfant Adolescent

La Société Française de Pédiatrie est ravie de participer à ce colloque dont la thématique est tout à fait alignée avec nos missions et objectifs majeurs qui sont notamment de : –  promouvoir toutes initiatives en faveur de la santé de l’enfant et de l’adolescent ; –  favoriser la collaboration et les échanges entre les pédiatres des différents modes d’exercice ; – contribuer à la réflexion sur la formation initiale et continue des pédiatres et des généralistes ; – promouvoir la recherche ; – favoriser l’égal accès à des soins de qualité et mener des actions d’information et de prévention. 

Dr Romain JACQ, UFSBD, Chirurgien-dentiste libéral, Pédodontiste et PHC Hôpital Louis Mourier

« Pendant les 1 000 premiers jours de l’enfant, il y a une quantité très importante d’informations qui sont données. L’information et les inquiétudes concernant les dents sont souvent limitées à leur éruption et aux désagréments qui l’entourent. Mais les problématiques de la cavité orale ne sont pas uniquement limitées à ce phénomène. Dès tout petit, il est possible de repérer des anomalies dans la croissance de la cavité buccale. Il est aussi important de noter que la flore bactérienne se développe pendant les 1 000 premiers jours et que la prévention des maladies carieuses commence avant l’apparition des dents. Enfin, tous les messages de prévention doivent trouver des relais sur le terrain. Tout d’abord auprès des sagefemmes, des pédiatres et des médecins généralistes qui doivent pouvoir conseiller les parents dès le plus jeune âge. » 

Nadine KNEZOVIC-DANIEL, Sagefemme coordonnatrice en maïeutique, Cadre de pôle, CHRU de Strasbourg, Maternités site de Hautepierre et site du CMCO

« Il est essentiel de travailler en pluridisciplinarité autour des 1 000 premiers jours. Évoquer ce sujet met surtout en évidence tout ce qu’on ne fait pas aujourd’hui en périnatalité autour de la prévention bucco-dentaire et donc toute la marge de progression que nous avons pour collaborer et faire des projets. Ce colloque est un véritable démarrage, nous ne pouvons que progresser. Évoquer systématiquement la question du bucco-dentaire lors de l’entretien du 4ème mois, mettre des affiches dans les salles d’attente de consultations de maternité ou d’échographie, former et sensibiliser les professionnels de la naissance sur le sujet. » 

Dr Nathalie TOLEDANO, Chirurgien-dentiste conseil à la Caisse Nationale Militaire de Sécurité Sociale

« Il y a quelques années, j’ai eu la chance de pouvoir aller travailler dans une crèche et j’ai été très agréablement surprise de l’accueil qui m’a été réservé, à la fois par les professionnels (très demandeurs), les parents et surtout par les enfants. La CNMSS a comme mission d’accompagner les militaires et leurs familles dans tous les domaines de la prévention. C’est pourquoi, auprès de nos crèches partenaires, il m’a semblé évident d’essayer de développer la prévention bucco-dentaire dans ces lieux d’accueil dédiés à la petite enfance. Cet engagement auprès des tout-petits et de leur famille a été conforté, quelques années plus tard avec l’extension de l’examen bucco-dentaire des enfants de 3 ans complétant le dispositif national M’T DENTS auquel nous participons. Je pense qu’il est important de renforcer la communication sur ce sujet auprès du grand public mais aussi auprès de nos confrères car la future maman et le jeune enfant ne sont pas des patients comme les autres et ils demandent une disponibilité encore plus particulière ». 

Retrouvez les verbatims des intervenants dans leur intégralité en cliquant ici


Ce colloque s’adresse aux professionnels de santé libéraux et hospitaliers ou leurs représentants, aux institutionnels, aux associations de familles, aux médias et à tous ceux qui ont à cœur d’inclure chacun dans un parcours de Santé Coordonné et Adapté.  Le colloque aura lieu le 29 octobre dès 9 h 30, que ce soit en présentiel au Ministère des Solidarités et de la Santé ou en visioconférence ! Comme depuis 22 ans, l’UFSBD rédigera, post-événement, les Actes du Colloque, véritable recueil de toutes les interventions d’experts et de tous les échanges avec les participants, et enrichira son Programme de Santé Publique afin de réaffirmer la place de la santé bucco-dentaire durant ces 1000 premiers jours. Ces actes seront publiés sur le site www.ufsbd.fr

Pour vous inscrire cliquez ici

Source : Communiqué de presse de l'UFSBD

Mots-clés : /
Partager :

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous !

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous !


Dernières revues produits

Scanner intra-oral Medit i600
Scanner intra-oral

"Scanner intra-oral Medit i600"

MEDIT corp.
Station de désinfection Sanistation
Meubles hygiène

"Station de désinfection Sanistation"

Zilfor
Testeur de vitalité C-Pulse
Testeur de vitalité pulpaire

"Testeur de vitalité C-Pulse"

Foshan COXO Medical Instrument Co.

Dernières revues produits

Scanner intra-oral Medit i600
Scanner intra-oral

"Scanner intra-oral Medit i600"

MEDIT corp.
Station de désinfection Sanistation
Meubles hygiène

"Station de désinfection Sanistation"

Zilfor

Suivez-nous :

Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons

Toute l'actualité dentaire dans une vidéo de moins d'une minute !
#news #Actualités #dentaire #dentiste
... Voir plusVoir moins

25/09/22

Chaque mardi, recevez gratuitement par email l'essentiel de l'actualité du secteur dentaire.
Avec Dynamique Dentaire, suivez l’actualité de manière efficace.
S'inscrire par ici 👉 my.mtr.cool/otnrjpjtmn
#dentaire #dentiste #infos #news #newsletter #dynamiquedentaire
... Voir plusVoir moins

25/09/22

Chaque mardi, recevez gratuitement par email lessentiel de lactualité du secteur dentaire.
Avec Dynamique Dentaire, suivez l’actualité de manière efficace.
Sinscrire par ici 👉 https://my.mtr.cool/otnrjpjtmn
#dentaire #dentiste #infos #news #newsletter #dynamiquedentaire

Que retenir des infos dentaires cette semaine 📰 🦷
#news #dentaire #dentiste #cabinetdentaire
... Voir plusVoir moins

24/09/22

Voir +
Soyez les premiers informés

Soyez les premiers informés de toute l’actualité du secteur dentaire. Pour cela, il suffit de saisir votre email ci-dessous : 

Soyez les premiers informés

Soyez les premiers informés de toute l’actualité du secteur dentaire. Pour cela, il suffit de saisir votre email ci-dessous :