Votre panier est vide

M'inscrire à la Newsletter

Portail d'informations et de services pour les Chirurgiens-Dentistes

Comparez jusqu'à 4 produits

Rencontre avec une pédodontiste humaniste et engagée

Exercer différemment, voilà le choix qu’a fait le Docteur Pauline Chardron-Mazière, quand elle s’est installée à Asnières pour exercer son activé de pédodontiste. Découvrez l’histoire peu banale de cette praticienne, tournée vers les autres et la prise en charge de la différence.

 

 

L’engagement est un vrai choix de vie pour le Dr Pauline Chardron-Mazière…

 

Bénévole à seulement 16 ans à la Croix-Rouge Française, cette jeune femme a été confrontée dès son plus jeune âge, à la détresse des gens et à l’urgence de certaines situations. Loin de l’effrayer, elle a même poursuivi son action au sein de cette association pendant 20 ans. Des années durant lesquelles, elle a offert la quasi-totalité de son temps libre. Son parcours la conduira même un temps, à diriger le département « Urgence et secourisme »  des Hauts de Seine.

 

Tout naturellement au début de ses études, le Dr Chardron-Mazière se rêve urgentiste ou pédiatre. Malheureusement, elle échoue médecine et se réoriente, sans grande passion au départ, vers des études d’odontologie. Elle avoue même avoir pensé tout arrêter à plusieurs reprises. Puis, finalement, en 5ème année, elle a le fameux déclic lorsqu’elle découvre la dentisterie pédiatrique.

 

Sur les conseils de ses pairs, elle commence sa carrière comme collaboratrice dans un cabinet libéral. « Pendant ces 6 mois, je me suis vraiment ennuyée », nous explique le Dr Chardron-Mazière lorsqu’elle évoque cette période de sa vie. Puis une opportunité d’exercer comme pédodontiste dans un centre de santé parisien se présente, et c’est la révélation ! Soigner les tout petits, c’est bien ce qu’elle souhaite faire.

 

 

La création de son cabinet a fait l’objet de nombreuses adaptations pour correspondre aux souhaits de la praticienne…

 

Il y a 4 ans, elle décide donc d’ouvrir son propre cabinet dentaire, à son image. Sa vocation : soigner tous les enfants jusqu’à 12 ans, surtout ceux se trouvant en situation de handicap et/ou présentant des troubles du comportement. Car le Dr Chardron-Mazière sait à quel point il est difficile de trouver des structures accueillant ces enfants. Maman d’une petite fille en situation de handicap, elle connaît, de fait, très bien le sujet. Décidée à travailler à moins de 15 minutes de son domicile pour être la plus présente possible auprès de sa famille, elle fait l’acquisition il y a 4 ans, d’un appartement de 100 m2 en rez-de-chaussée, à Asnières (92), pour s’installer.

 

L’agencement de ce local fera l’objet de nombreuses adaptations pour correspondre au souhait du Dr Chardron-Mazière, d’offrir un espace de bien-être à ses patients, où « les parents peuvent souffler l’espace d’un instant. »

 

Un pari tout de même ambitieux puisque son projet a nécessité des travaux extérieurs et intérieurs importants. Le trottoir a notamment été rehaussé, pour que le balcon d’origine devienne l’entrée principale du cabinet (accessible aux fauteuils roulants bien entendu).

 

Pour l’aménagement intérieur, le Dr Chardron-Mazière a fait appel à deux architectes (Komorebi et Crysalide) et à la Société Bailleul pour l’installation du matériel, tout en se basant sur la méthode de travail « Design for all »  pour l’accessibilité.

 

 

« L’accessibilité n’est pas forcément moche ! »

 

Tout a été pensé dans le moindre détail. Les différentes zones du cabinet ont été balisées à l’aide de stickers décoratifs pour bien matérialiser les passages. Les portes arborent toutes, des couleurs différentes pour indiquer aux patients, ce qu’il est permis de faire, ou non, au sein du cabinet :

 

  • Les salles rouges sont interdites d’accès : salle de stérilisation, salle de repos du personnel soignant ;
  • Les salles orange sont autorisées avec accès restrictif : salle de soins, salle de radiologie ;
  • Les salles vertes sont librement accessibles : salle d’attente et toilettes.

 

 

Même le choix des polices d’écriture que l’on retrouve sur les portes ou plus largement sur les documents à destination de la patientèle, a été étudié de manière à correspondre à des normes de lisibilité pour les personnes malvoyantes.

 

Selon le Dr Chardron-Mazière, « l’accessibilité n’est pas forcément moche et avec des petites astuces, on peut la concilier avec le design ».

 

 

L’installation de son cabinet dentaire a coûté 30% plus cher que la moyenne

 

Lors de notre visite de son cabinet, nous avons été frappés par l’environnement spacieux, peu habituel pour un cabinet dentaire d’Ile de France. Le local du Dr Chardron-Mazière aurait pu accueillir 2 salles de soins mais la praticienne a fait le choix de travailler dans une unique salle, grande et confortable pour ses patients.

 

La salle de soins comporte d’ailleurs 3 espaces : une mini-salle d’attente, un coin hygiène recréant l’ambiance de la salle de bain qui sert à l’apprentissage de l’hygiène bucco-dentaire et enfin, l’espace dédiée aux soins.

 

Chaque zone de la salle de soins, peut être isolée par un système ingénieux de parois coulissantes, imaginé par le Dr Chardron-Mazière elle-même. Certaines situations « compliquées » nécessitent en effet, de reconfigurer l’espace du cabinet en quelques secondes. Parfois, il est aussi nécessaire de protéger le matériel en le cachant… comme cette fois où un jeune patient a mordu le siège opérateur. D’autres situations sont plus extrêmes mais comme le clame le Dr Chardron-Mazière « En matière d’enfants, rien ne me fait peur ! ».

 

La jeune praticienne a également beaucoup investi dans du matériel haut de gamme, comme des loupes binoculaires ou encore le fauteuil Sovereign de chez Planmeca, capable de descendre suffisamment bas pour accueillir les enfants et dont le déplacement du bras permet de soigner les jeunes patients en fauteuil roulant.

 

La salle de stérilisation est attenante à la salle de soins, avec un système de passe-plat, pour faciliter le déplacement des instruments souillés.

 

Entre les travaux d’agencement et l’installation du matériel, le cabinet du Dr Chardron-Mazière a couté environ 30% plus cher qu’un cabinet dentaire « traditionnel ».

 

Un gros travail a été également réalisé sur les caractéristiques « sensorielles » du cabinet. D’abord au niveau acoustique, où la chasse aux bruits en tout genre, a été lancée. Pour exemple, le local technique, comprenant un compresseur et un système d’aspiration intégrés dans la Power Tower Dürr Dental, a été doublement insonorisé. Ou encore, tous les luminaires du cabinet qui ont été choisis pour réduire la fatigue visuelle et ne pas gêner les personnes malvoyantes ou encore pour diminuer le stress avant le passage au fauteuil.

 

 

Suivre des formations complémentaires est essentiel pour la jeune praticienne

 

Le Dr Chardron-Mazière s’intéresse aux techniques de développement personnel, un moyen de faire aussi un travail sur elle-même. Elle continue en permanence d’enrichir son travail par des DU complémentaires (Sédation consciente, Pathologie de l’éveil et du sommeil de l’enfant, Posturologie, Management par la qualité…) et vient d’obtenir sa qualification en médecine bucco-dentaire. La jeune praticienne a même décidé d’apprendre la langue des signes !

 

Ces connaissances lui semblent indispensables pour exercer comme elle l’entend, et prendre en charge de manière globale ses jeunes patients.

Si nécessaire, elle peut par exemple, soigner sous hypnose ou encore orienter les enfants pour la prise en charge des troubles déficitaires de l’attention, de l’apnée du sommeil…

 

 

Sa pratique demande beaucoup d’organisation…et de résistance.

 

La pratique du Dr Chardron-Mazière demande beaucoup d’organisation au quotidien. Elle consulte du mercredi au samedi, la journée du mardi étant consacrée à la gestion de l’administratif. Pour cela, elle est accompagnée d’une assistante qui l’assiste au fauteuil et s’occupe de l’entretien du matériel et de la stérilisation.

 

Les appels du cabinet sont pris en charge par un service de télé-secrétariat. Cependant, il ne gère pas le carnet de rendez-vous de la praticienne, trop complexe à appréhender. « Je gère un agenda multiparamétrique qui tient compte notamment de l’âge, de la situation du patient, du type de soins ». Le Dr Chardron-Mazière rappelle donc elle-même ses patients, pour confirmer les rendez-vous, étant la seule capable de savoir, combien de temps il convient de prévoir, en fonction de la situation de l’enfant.

 

Même si les patients en situation de handicap ou présentant des troubles du comportement ne représentent que 12% de sa patientèle tout âge confondu, leur prise en charge demande beaucoup d’énergie.

 

Le premier rendez-vous notamment, nécessite une découverte approfondie du mode de vie de la famille. « Il n’y a jamais une seule façon de soigner ces enfants […] Chaque histoire et chaque pathologie mérite une attention et prise en charge adaptées. » La praticienne nous explique qu’elle s’adapte, par exemple, au régime alimentaire des enfants quand celui-ci est médicalement ou « éducativement » indiqué.  Vous l’aurez compris, le Dr Chardron-Mazière doit donc sans cesse s’adapter aux possibilités de l’enfant. Elle doit aussi gérer son temps et sa propre fatigue. Ainsi, il lui est impossible de prendre en consultation dans une même journée, plus de trois enfants atteints d’autisme. Cela engendrerait une trop grande fatigue et beaucoup d’émotions, sur un laps de temps aussi court.

 

« La transition après le déconventionnement n’a pas été simple »

 

Pour continuer d’offrir une « vraie qualité de service » (notamment être joignable 7j/7 par SMS), et parce que les délais de paiement de la CPAM ne devenaient plus supportables pour sa trésorerie, le Dr Chardron-Mazière a fait le choix « difficile » selon elle, de se déconventionner en août 2015. De son aveu, la transition n’a pas été simple car la jeune femme a continué de pratiquer des tarifs très raisonnables. « Entre être déconventionnée et pratiquer des tarifs raisonnables et être conventionnée et faire du HN (Hors Nomenclature), cela revient au même au niveau du budget pour les patients. »

 

Même si le chemin de sa pratique est encore long, le Dr Chardron-Mazière a encore plein de projets en tête et de l’énergie à revendre. Elle aimerait notamment animer des ateliers sur des thèmes comme le mouchage.

 

Contente d’avoir trouvé sa voie, Le Dr Chardron-Mazière déplore néanmoins que la spécialité de pédodontiste ne soit pas reconnue en France car les patients rencontrent parfois des difficultés à la localiser.

 

Lors de notre rencontre, nous lui avons demandé si elle avait un conseil à donner à un confrère intéressé par sa pratique. Et sa réponse pourrait être votre bonne résolution pour 2018 : « Se donner les moyens de faire ce qu’on veut, puis dépasser la technique pour se rapprocher de l’humain ».

 

A méditer donc…

 

Crédit photos : Dr Pauline Chardron-Mazière


Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous !

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous !


Dernières revues produits

Dernières revues produits

Suivez-nous :

Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons

L’Assemblée nationale adopte en première lecture la proposition de loi visant à améliorer l’encadrement des centres de santé 👉 bit.ly/3iED3EI #centredesante #loi #assembleenationale ... Voir plusVoir moins

05/12/22

L’Assemblée nationale adopte en première lecture la proposition de loi visant à améliorer l’encadrement des centres de santé 👉 https://bit.ly/3iED3EI #centredesante #loi #assembleenationale

L’Assurance Maladie déploie une nouvelle campagne d’information pour mieux faire connaître la Complémentaire santé solidaire👉 my.mtr.cool/biqgbawqev #communiquedepresse #assurancemaladie ... Voir plusVoir moins

05/12/22

L’Assurance Maladie déploie une nouvelle campagne d’information pour mieux faire connaître la Complémentaire santé solidaire👉 https://my.mtr.cool/biqgbawqev #communiquedepresse #assurancemaladie

Que retenir des infos dentaires cette semaine 📰 🦷 👉 my.mtr.cool/hgnrawmzyl
#news #dentaire #dentiste #cabinetdentaire
... Voir plusVoir moins

04/12/22

Que retenir des infos dentaires cette semaine 📰 🦷 👉 https://my.mtr.cool/hgnrawmzyl
#news #dentaire #dentiste #cabinetdentaire

Chaque mardi, recevez gratuitement par email l'essentiel de l'actualité du secteur dentaire.
Avec Dynamique Dentaire, suivez l’actualité de manière efficace.
S'inscrire par ici 👉 my.mtr.cool/bxwyuakzmq
#dentaire #dentiste #infos #news #newsletter #dynamiquedentaire
... Voir plusVoir moins

04/12/22

Chaque mardi, recevez gratuitement par email lessentiel de lactualité du secteur dentaire.
Avec Dynamique Dentaire, suivez l’actualité de manière efficace.
Sinscrire par ici 👉 https://my.mtr.cool/bxwyuakzmq
#dentaire #dentiste #infos #news #newsletter #dynamiquedentaire

Que retenir des infos dentaires cette semaine 📰 🦷 👉 my.mtr.cool/hgnrawmzyl
#news #dentaire #dentiste #cabinetdentaire
... Voir plusVoir moins

03/12/22

Que retenir des infos dentaires cette semaine 📰 🦷 👉 https://my.mtr.cool/hgnrawmzyl
#news #dentaire #dentiste #cabinetdentaire
Voir +
Soyez les premiers informés

Soyez les premiers informés de toute l’actualité du secteur dentaire. Pour cela, il suffit de saisir votre email ci-dessous : 

Soyez les premiers informés

Soyez les premiers informés de toute l’actualité du secteur dentaire. Pour cela, il suffit de saisir votre email ci-dessous :