Votre panier est vide

M'inscrire à la Newsletter

Portail d'informations et de services pour les Chirurgiens-Dentistes

Comparez jusqu'à 4 produits

Monkeypox : les muqueuses de la bouche sont aussi concernées

Qu’est-ce que la variole du singe (Monkeypox) ? 

La variole du singe est une maladie infectieuse due à un Orthopoxvirus. Cette maladie zoonotique est habituellement transmise à l’Homme dans les zones forestières d’Afrique du Centre et de l’Ouest par des rongeurs sauvages ou des primates. Elle était jusqu’à présent exceptionnelle chez l’homme.

Comment se transmet-il ?

Le virus de la variole du singe peut être transmis par contact direct avec les lésions cutanées ou les muqueuses d’une personne malade, ainsi que par les gouttelettes (salive, éternuements, postillons…). Les rapports sexuels, avec ou sans pénétration, réunissent ces conditions pour une contamination, et avoir plusieurs partenaires augmente le risque d’être exposé au virus.

La contamination peut aussi avoir lieu au contact par des objets que le malade a contaminés, comme des vêtements ou du linge de lit.

Un isolement d’environ 3 semaines doit être respecté (jusqu’à disparition des dernières croutes).

Quels sont les symptômes ?

Elle débute habituellement par une fièvre, souvent forte et accompagnée de maux de tête, de fortes courbatures et de la fatigue. L’infection par le virus de la variole du singe peut provoquer une éruption vésiculeuse, faite de vésicules remplies de liquide qui évoluent vers le dessèchement, la formation de croutes puis la cicatrisation. Des démangeaisons sont fréquentes. Les bulles se concentrent plutôt sur le visage, les paumes des mains et plantes des pieds. Les muqueuses sont également concernées, dans la bouche et la région génitale. Les ganglions lymphatiques sont enflés et douloureux, sous la mâchoire et au niveau du cou.

L’incubation de la maladie peut aller de 5 à 21 jours. La phase de fièvre dure environ 1 à 3 jours. La maladie guérit le plus souvent spontanément, au bout de 2 à 3 semaines mais parfois 4 semaines.

Faut-il se faire vacciner ?

La HAS recommande qu’une vaccination préventive soit proposée aux groupes les plus exposés au virus : les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes et les personnes trans qui sont multipartenaires, les personnes en situation de prostitution, les professionnels exerçant dans les lieux de consommation sexuelle. Elle peut être envisagée au cas par cas pour les professionnels a menés à prendre en charge les personnes malades.

Sources : ANSM / HAS / SANTE PUBLIQUE FRANCE


Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous !

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous !


Dernières revues produits

Scanner intra-oral Medit i600
Scanner intra-oral

"Scanner intra-oral Medit i600"

MEDIT corp.
Station de désinfection Sanistation
Meubles hygiène

"Station de désinfection Sanistation"

Zilfor
Testeur de vitalité C-Pulse
Testeur de vitalité pulpaire

"Testeur de vitalité C-Pulse"

Foshan COXO Medical Instrument Co.

Dernières revues produits

Scanner intra-oral Medit i600
Scanner intra-oral

"Scanner intra-oral Medit i600"

MEDIT corp.
Station de désinfection Sanistation
Meubles hygiène

"Station de désinfection Sanistation"

Zilfor

Suivez-nous :

Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons

Des chercheurs mettent au point un revêtement biomimétique similaire à l’email dentaire mais en plus résistant 👨‍🔬🔬 👉 my.mtr.cool/dzqazroccf #revuedepresse #emaildentaire ... Voir plusVoir moins

30/09/22

Des chercheurs mettent au point un revêtement biomimétique similaire à l’email dentaire mais en plus résistant 👨‍🔬🔬 👉 https://my.mtr.cool/dzqazroccf #revuedepresse #emaildentaire
Voir +
Soyez les premiers informés

Soyez les premiers informés de toute l’actualité du secteur dentaire. Pour cela, il suffit de saisir votre email ci-dessous : 

Soyez les premiers informés

Soyez les premiers informés de toute l’actualité du secteur dentaire. Pour cela, il suffit de saisir votre email ci-dessous :