Votre panier est vide

M'inscrire à la Newsletter

Portail d'informations et de services pour les Chirurgiens-Dentistes

Comparez jusqu'à 4 produits

Pour que le mal de dos s’arrête, mieux vaut ne pas s’arrêter

Dans la continuité du programme global « MAL DE DOS ? LE BON TRAITEMENT, C’EST LE MOUVEMENT  » – lancé en 2017 et élaboré en partenariat étroit avec les sociétés savantes et les collèges professionnels – l’Assurance Maladie repart en campagne.

En cohérence avec les recommandations médicales, cette campagne vise à sensibiliser les personnes concernées à l’importance du maintien des activités quotidiennes, personnelles ou professionnelles. L’objectif ? Poursuivre le travail de déconstruction des idées reçues en encourageant les personnes qui souffrent du dos à continuer à vivre normalement… Et en installant cette idée toute simple : pour que le mal de dos s’arrête, mieux vaut ne pas s’arrêter.

Une campagne qui met le quotidien à l’honneur

Continuer la lutte contre les fausses croyances et appuyer le changement de comportement

« Mal de dos, le bon traitement c’est le mouvement », le premier volet du programme de sensibilisation de l’Assurance Maladie, a déjà porté ses fruits : en 2017, près de 7 personnes sur 10 (68%) estimaient que le meilleur remède contre la lombalgie était le repos, alors qu’elles sont désormais 45% à le penser. Ce chiffre montre toutefois qu’il est nécessaire de poursuivre la lutte contre les idées reçues et les mauvais réflexes en cas de ma de dos et parmi eux, l’arrêt des activités quotidiennes et professionnelles.

En effet, seuls 37% des Français sont convaincus qu’en cas de mal de dos, il faut continuer à la fois ses activités quotidiennes et ses activités professionnelles. Près d’un tiers (30%) d’entre eux pense d’ailleurs qu’il faut mieux arrêter ces deux activités, un chiffre qui monte à 43% chez les 18-34 ans.

Or le maintien des activités physiques et professionnelles, adaptées si nécessaire, fait partie du traitement, comme l’ont récemment rappelé les dernières recommandations HAS. Du reste, 77% des Français se déclarent d’accord avec le fait qu’il vaut mieux continuer sa vie normalement lorsqu’on a mal au dos. Une opinion que l’Assurance Maladie et ses partenaires souhaitent transformer en comportement vertueux de prévention.

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.

Source : Communiqué de presse Ameli.fr


Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous !

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous !


Dernières revues produits

Contre-angle NiTi Endo
Contre-angle d'endodontie

"Contre-angle NiTi Endo"

BA International
Eclairage scialytique Eva
Eclairage scialytique

"Eclairage scialytique Eva"

Faro

Dernières revues produits

Contre-angle NiTi Endo
Contre-angle d'endodontie

"Contre-angle NiTi Endo"

BA International
Eclairage scialytique Eva
Eclairage scialytique

"Eclairage scialytique Eva"

Faro

Suivez-nous :

Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons

Newsletter : Notre actualité tous les mardis matin dans votre boîte e-mail ! Par ici pour vous abonner, c'est gratuit. 👉 buff.ly/3fU4fvv #Dentaire #dentiste #dynamiquenews ... Voir plusVoir moins

22/01/22

Newsletter : Notre actualité tous les mardis matin dans votre boîte e-mail ! Par ici pour vous abonner, cest gratuit. 👉 https://buff.ly/3fU4fvv #dentaire #dentiste #dynamiquenews

Actualités #dentaires, #tendances, avis d’experts : ne les manquez plus et retrouvez-les sur Dynamique Dentaire en cliquant ici 👉 buff.ly/3d3KvnE #dentiste ... Voir plusVoir moins

22/01/22

Voir +
Soyez les premiers informés

Soyez les premiers informés de toute l’actualité du secteur dentaire. Pour cela, il suffit de saisir votre email ci-dessous : 

Soyez les premiers informés

Soyez les premiers informés de toute l’actualité du secteur dentaire. Pour cela, il suffit de saisir votre email ci-dessous :