Votre panier est vide

M'inscrire à la Newsletter

Portail d'informations et de services pour les Chirurgiens-Dentistes

Comparez jusqu'à 4 produits

CANADA : Des étudiants en dentaire suspendus pour des propos sexistes tenus sur Facebook

Canada. 13 étudiants en quatrième année de chirurgie-dentaire ont été suspendus de l’Université Dalhousie (Halifax) lundi 5 janvier 2015, pour avoir tenu des « propos sexistes » sur leur compte Facebook et pour « incitation à la violence sexuelle ».

C’est au travers du groupe Facebook  » DDS Gentlemen’s club » que les 13 étudiants se laissaient aller à des commentaires dégradants et violents sur des camarades de promotion féminines, depuis au moins 2011.

 

Ils avaient notamment demandé aux étudiants de sexe masculin de voter pour les étudiantes avec lesquelles ils souhaiteraient avec une relation sado-masochiste («hate sex»)

 

Depuis que le scandale a éclaté, la page Facebook a été fermée.

 

«Les commentaires publiés sur Facebook par un groupe d’étudiants de quatrième année en médecine dentaire étaient profondément insultants, dégradants envers les femmes et totalement inacceptables. Ce comportement ne sera pas toléré à l’université Dalhousie», a indiqué le président Florizone lors d’une conférence de presse.

 

Ces 13 étudiants en quatrième année de faculté dentaire ont été suspendus de toute activité clinique, a-t-il indiqué. «Cette suspension est nécessaire pour assurer un environnement sain et favorable» pour les personnes en soins et pour les autres étudiants du programme, selon le président de l’université.

 

La décision a été prise le 22 décembre 2014, après une plainte déposée par des étudiantes en raison d’un comportement contraire à la politique sur le harcèlement sexuel de l’université. Mais l’annonce officielle n’est intervenue qu’en janvier 2015, car le président de l’université, Richard Florizone et le doyen de la faculté de médecine dentaire, le Dr Thomas Boran, voulaient s’assurer que les étudiants incriminés soient bien entourés. En effet, des rumeurs de suicide leur seraient parvenues.

Les étudiants en dentaire risquent la radiation

Si pour l’instant ces étudiants ne sont pas suspendus de cours, ils pourraient faire l’objet d’une exclusion de l’université et d’une radiation de la profession de dentiste à l’issue d’un examen complet de cette affaire. «Le comité chargé de l’enquête interne à l’université devra prendre sa décision en fonction de la déontologie et des attentes vis-à-vis des professionnels de la santé», a indiqué le président.

 

Ce comité des normes académiques pourrait par la suite, décider du renvoi des étudiants et également refuser de leur décerner leur diplôme s’il est reconnu qu’ils ont manqué de «professionnalisme».

 

Le Conseil de l’Ordre des Chirurgiens-Dentistes de l’Ontario a, d’ores et déjà demandé à l’Université Dalhousie, le nom des 13 étudiants. Et s’il n’obtient pas la liste, il pourrait demandé à chaque diplômé s’il a déjà fait l’objet d’une plainte ou d’une enquête à la faculté.

 

Parallèlement, l’université a amorcé en décembre dernier un processus de «justice réparatrice» à la suite des plaintes formelles déposées par les étudiantes. La justice réparatrice est un mécanisme informel et confidentiel qui implique toutes les parties concernées et où les victimes et les auteurs d’un délit s’assoient pour régler leurs différends.

 

Il n’en reste pas moins que ces faits sont venus bouleversés le quotidien des professeurs, des étudiants et même des patients car les portes de la clinique de l’université sont restées closes jusqu’au 12 janvier dernier. «La fermeture de la clinique est une des nombreuses mesures prises pour que les patients, les étudiants, la faculté et le personnel puissent retourner en classe et à la clinique dans un environnement sécuritaire et de soutien», avait alors indiqué la direction de l’établissement.

« Une question de société compliquée »

Richard Florizone a reconnu une « question de société compliquée » dont les ramifications dépassent de loin la seule juridiction de son université.

 

La découverte de ce compte Facebook avait provoqué un grand émoi au sein de la population étudiante qui avait manifesté devant l’Université.

Manifestation des étudiants dentaires Halifax

La lutte contre ce genre de comportement est devenue l’une des priorités des campus nord-américains qui combattent la culture du viol.



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous !

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous !


Dernières revues produits

Contre-angle NiTi Endo
Contre-angle d'endodontie

"Contre-angle NiTi Endo"

BA International
Eclairage scialytique Eva
Eclairage scialytique

"Eclairage scialytique Eva"

Faro

Dernières revues produits

Contre-angle NiTi Endo
Contre-angle d'endodontie

"Contre-angle NiTi Endo"

BA International
Eclairage scialytique Eva
Eclairage scialytique

"Eclairage scialytique Eva"

Faro

Suivez-nous :

Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons
Voir +
Soyez les premiers informés

Soyez les premiers informés de toute l’actualité du secteur dentaire. Pour cela, il suffit de saisir votre email ci-dessous : 

Soyez les premiers informés

Soyez les premiers informés de toute l’actualité du secteur dentaire. Pour cela, il suffit de saisir votre email ci-dessous :