Votre panier est vide

M'inscrire à la Newsletter

Portail d'informations et de services pour les Chirurgiens-Dentistes

Comparez jusqu'à 4 produits

Près de 500 étudiants en dentaire devront repasser une épreuve suite à une erreur « grossière »

Les étudiants en dentaire à passer le concours de l’internat fin mai devront tous repasser une épreuve. En cause : une des questions avait déjà été traitée.

 

Coup dur pour les 461 étudiants en odontologie qui passait le concours national d’accès au 3ème cycle des études d’odontologie le 30 mai dernier à Rungis (Val de Marne). Un des exercices avait déjà été traité « comme sujet d’étude à la faculté de Reims en 2010 ». Devant cette rupture d’égalité entre les candidats, il a été décidé que les étudiants devront repasser une épreuve le 30 juin.

 

Sur son site internet, le CNG (Centre National de Gestion des Praticiens Hospitaliers et des Personnels de Direction de la Fonction Publique Hospitalière) explique  qu’il « vient d’être porté à la connaissance du jury que l’une des questions à trente points, posées au titre de l’épreuve prévue au 1° de l’article 4 de l’arrêté du 17 novembre 2011 relatif à l’organisation et au programme du concours d’internat en odontologie, avait déjà été traitée par certains candidats lors d’un entraînement facultaire. Cette circonstance constitue une rupture d’égalité entre les candidats, de nature à entraîner l’annulation du concours en cas de contentieux, selon une jurisprudence constante. Afin de rétablir l’équité entre tous les candidats, il a été décidé d’organiser une nouvelle épreuve de questions (grandes et petites questions).

Cette épreuve se déroulera dans le même centre : Espace Jean MONNET – 47, rue des Solets – 94 533 RUNGIS, le 30 juin 2017, de 9h30 à 12h30 (horaire majoré , le cas échéant, pour les tiers temps). Les candidats recevront une convocation dans les tout prochains jours. »

 

Pierre-Jean Berat, Président du SNIO (Syndicat National des internes en Odontologie) a déploré une « erreur grossière » dans un communiqué de presse du 2 juin 2017. « Nous ne comprenons pas et trouvons inadmissible qu’une erreur aussi grossière ait pu avoir lieu, faisant fi du bien-être et du respect des étudiants. Il est indispensable que davantage de rigueur accompagne la constitution des sujets afin d’assurer qu’une telle situation ne se reproduise plus.

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous !

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous !


Dernières revues produits

Contre-angle NiTi Endo
Contre-angle d'endodontie

"Contre-angle NiTi Endo"

BA International
Eclairage scialytique Eva
Eclairage scialytique

"Eclairage scialytique Eva"

Faro

Dernières revues produits

Contre-angle NiTi Endo
Contre-angle d'endodontie

"Contre-angle NiTi Endo"

BA International
Eclairage scialytique Eva
Eclairage scialytique

"Eclairage scialytique Eva"

Faro

Suivez-nous :

Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons
Voir +
Soyez les premiers informés

Soyez les premiers informés de toute l’actualité du secteur dentaire. Pour cela, il suffit de saisir votre email ci-dessous : 

Soyez les premiers informés

Soyez les premiers informés de toute l’actualité du secteur dentaire. Pour cela, il suffit de saisir votre email ci-dessous :