Votre panier est vide

M'inscrire à la Newsletter

Portail d'informations et de services pour les Chirurgiens-Dentistes

Comparez jusqu'à 4 produits

Rapport d’une enquête inquiétante : 10% des diplômés en odontologie formés en Europe n’ont reçu aucune formation pratique clinique!

Une enquête menée par le docteur Marco Mazevet dans le cadre de sa thèse de doctorat en chirurgie dentaire révèle que 10% des diplômés en odontologie formés en Europe n’ont reçu aucune formation pratique clinique. En clair, ils ont quitté la faculté sans avoir jamais pratiqué un seul acte sur un vrai patient !

 

Le 4 juillet dernier, Marco Mazevet, ancien président de l’European Dental Students Association (EDSA) soutenait sa thèse d’exercice à l’Université de Rennes 1 intitulée « Évaluation de la pratique clinique dans le cursus des études en odontologie au sein de l’Union Européenne ». Pour les besoins de ses études, l’étudiant a mené une enquête en mars dernier pointant du doigt de graves carences concernant la formation pratique des étudiants européens en odontologie.

 

Comment cette enquête a-t-elle était menée ?

 

Une enquête anonyme a été réalisée avec le soutien et la collaboration de l’Association européenne des étudiants en dentaire (EDSA en anglais), auprès de 23 300 étudiants ayant terminé leurs études en 2015 et ce, dans 26 Etats de l’Union Européenne. Elle comprenait 53 questions relatives au domaine de la pratique clinique, à son environnement (matériel, exercice, évaluation) sa fréquence et à la capacité d´autonomie des étudiants concernant la réalisation de 34 procédures dentaires (réalisation d’empreintes, clichés radiographiques, anesthésie, détartrage, restaurations directes et indirectes, traitement endodontique initial et retraitement, prothèse provisoire, prothèse amovible, prothèse fixée, avulsion, etc.). Parmi les réponses les plus attendues de ce sondage figurait celle consistant à demander aux personnes interrogées lequel parmi ces trente quatre actes cliniques avaient-ils déjà pratiqué.

Au total, 1000 réponses ont été enregistrées, en provenance de 19 pays.

 

Des résultats inquiétants concernant la formation des chirurgiens-dentistes en Europe

 

Les principaux résultats de cette étude ont démontré que :

  • Un jeune diplômé sur trois n’a jamais posé de couronne ou encore prescrit de traitement médicamenteux en fonction de l’historique médical du patient,
  • La moitié des étudiants n’a jamais réalisé de retraitement endodontique ou de gestion d’un traumatisme en denture temporaire,
  • Deux tiers des actes ont été effectués moins de cinq fois par 50 % des étudiants et seulement un quart des actes plus de dix fois par 60 % des étudiants.

 

En résumé, 10% des nouveaux diplômés européens en odontologie n’ont jamais réalisé un seul soin et parmi les 90% qui en ont effectué, la fréquence est très hétérogène selon les établissements!

 

Selon Marco Mazevet, ces résultats décèlent également «une fréquence et une performance très hétérogène au sein de l’Union Européenne. D’importantes variations parmi les opérateurs et les actes dentaires basiques en été observées». Certaines formations européennes permettent une activité de haut niveau, puisque 25 % des étudiants ont réalisé les 5 actes suivants : un traitement chirurgical parodontal, un éclaircissement dentaire, une extraction d’une dent incluse, la pose d’un implant et une prothèse sur implant. Et « Plus de 50 % des répondants estiment pouvoir effectuer 28 des 34 actes en autonomie». Plus de 90 % des étudiants se sentent autonomes sur les examens intra-oraux, la prévention carieuse, la prise de clichés radiographiques, les anesthésies, les restaurations directes, les détartrages et la prévention parodontale.

Le jeune diplômé s’est confié au journal Le Monde pour expliquer dans quel état d’esprit avaient été réalisés ces travaux de recherche : «du fait de mes anciennes fonctions de président de l’Association des étudiants en chirurgie dentaire d’Europe, j’avais été alerté par de nombreux contacts et amis étudiants dans les pays étrangers, du fait que certains Etats membres ne garantissent plus de formation clinique pour les étudiants, tant la libre circulation des travailleurs a permis la création d’un marché de “boîtes” à étudiants en santé, très chères et qui ne sont pas forcément au niveau».

Marco Mazevet explique qu’avec l’accord de l’EDSA, il n’a pas souhaité communiquer de chiffres par pays. L’objectif de ce travail de recherche n’était pas de «stigmatiser des pays ou des organismes de formation “déficients”» mais plutôt de contribuer à la modernisation de la législation européenne.

Car l’auteur de la thèse émet «des inquiétudes vis à vis de la sécurité des patients» légitimées par le fait qu’il n’existe pas de «garantie d’une formation homogène en Europe».

Rappelons qu’au terme de la directive européenne 2045-36-CE, un praticien formé en Europe peut exercer dans n’importe lequel des pays membres de l’Union Européenne.

Et ce phénomène ne concerne pas que quelques cas isolés puisque qu’en 2014, 34,7% des primo-inscrits au tableau de l’Ordre national des chirurgiens-dentistes étaient diplômés dans un pays membre autre que la France.

 » Comment concevoir que de jeunes diplômés puissent s’installer sur notre territoire sans jamais avoir vu un patient ! « , s’étonne l’Ordre national des chirurgiens-dentistes dans le Journal Le Monde alors que le ministère de la santé veut se montrer quant à lui rassurant : « en France, des règles très strictes garantissent la qualité de la formation des dentistes, notamment d’un point de vue de la pratique sur patients… »

 

Espérons que la profession dentaire se mobilisera sur ce sujet alarmant pour sensibiliser tous les autres états de l’Union Européenne. Elle pourra notamment s’appuyer sur l’article scientifique qui sera publié en fin d’année et qui détaillera les résultats complets de cette enquête.

 
 

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous !

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous !


Dernières revues produits

Contre-angle NiTi Endo
Contre-angle d'endodontie

"Contre-angle NiTi Endo"

BA International
Eclairage scialytique Eva
Eclairage scialytique

"Eclairage scialytique Eva"

Faro

Dernières revues produits

Contre-angle NiTi Endo
Contre-angle d'endodontie

"Contre-angle NiTi Endo"

BA International
Eclairage scialytique Eva
Eclairage scialytique

"Eclairage scialytique Eva"

Faro

Suivez-nous :

Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons

Newsletter : Notre actualité tous les mardis matin dans votre boîte e-mail ! Par ici pour vous abonner, c'est gratuit. 👉 buff.ly/3fU4fvv #Dentaire #dentiste #dynamiquenews ... Voir plusVoir moins

22/01/22

Newsletter : Notre actualité tous les mardis matin dans votre boîte e-mail ! Par ici pour vous abonner, cest gratuit. 👉 https://buff.ly/3fU4fvv #dentaire #dentiste #dynamiquenews

Actualités #dentaires, #tendances, avis d’experts : ne les manquez plus et retrouvez-les sur Dynamique Dentaire en cliquant ici 👉 buff.ly/3d3KvnE #dentiste ... Voir plusVoir moins

22/01/22

Voir +
Soyez les premiers informés

Soyez les premiers informés de toute l’actualité du secteur dentaire. Pour cela, il suffit de saisir votre email ci-dessous : 

Soyez les premiers informés

Soyez les premiers informés de toute l’actualité du secteur dentaire. Pour cela, il suffit de saisir votre email ci-dessous :