Votre panier est vide

M'inscrire à la Newsletter

Portail d'informations et de services pour les Chirurgiens-Dentistes

Comparez jusqu'à 4 produits

Roumanie : Suicide d’étudiants français à l’Université de médecine de Cluj

Le journal le Monde vient de révéler le suicide de deux jeunes femmes ainsi que deux tentatives de suicide parmi les étudiants français en médecine de l’Université de Cluj-Napoca, en Roumanie. 

 

Des étudiants qui tentent de contourner le numerus clausus

 

 

 

L’Université de Cluj est située dans une ville de 300 000 habitants, à 450 kilomètres au nord-ouest de Bucarest.

Elle compte aujourd’hui plus de 1000 étudiants venus de France pour suivre des études en pharmacie, en odontologie ou encore en médecine vétérinaire. Les familles sont prêtes à débourser 5.000€ par an pour que leurs enfants obtiennent un diplôme roumain valable en France.

Les études n’y seraient pas plus difficiles qu’en France. Les cours sont dispensés en Français et le rythme de travail n’est pas particulièrement plus élevé. Selon Dimitri Moulu, président de la corporation de médecine de la faculté roumaine, qui témoigne pour le journal le Quotidien du Médecin : « Les étudiants vont en stage le matin et en cours l’après-midi, de 30 à 35 heures par semaine […] « Nous sommes loin de chez nous mais nous vivons bien ici, nous avons accès aux projets de santé publique, des tournois de foot sont organisés avec les Roumains et les Anglais, nous avons une vie étudiante normale ».

 

Mais alors que se passe-t’il dans les enceintes de la faculté?

 

 

 

Un profond malaise parmi ces étudiants de la seconde chance

 

 

Les quatre jeunes femmes étaient toutes inscrites dans cette université roumaine réputée pour offrir une nouvelle chance aux Français ayant échoué en première année de médecine.

 

 

C’était le cas de Margaux Baudin, 24 ans qui s’est pendue le 3 mars. Pour son père, Rémi Baudin, il ne fait aucun doute que sa fille « a pété les plombs » en raison de son surmenage. « Elle nous a laissé une lettre dans laquelle elle explique qu’elle préfère vivre ailleurs que survivre ici et qu’elle ne voyait pas comment elle pourrait arriver à devenir médecin ».

Le suicide de deux étudiantes et la tentative de suicide de deux de leurs camarades révèlent un profond malaise parmi ces jeunes qui veulent « à tout prix » devenir médecin, dentiste ou vétérinaire…

Au point que ce malaise inquiète les autorités roumaines et françaises. La faculté de Cluj vient en effet d’ouvrir une cellule psychologique et de mettre en place une ligne d’écoute téléphonique, disponible 24 heures sur 24, pour répondre au mal-être des étudiants Français.

Contacté par « le Quotidien du médecin», le ministère de la Santé adopte la plus grande prudence sur ce sujet sensible. « Par respect pour les personnes concernées et leurs familles, nous veillons à examiner les circonstances, forcément complexes, de ces drames, explique-t-on avenue de Ségur. L’État français a envoyé un médecin pour effectuer un suivi psychologique auprès des étudiants français qui poursuivent leurs études de médecine dans ce campus. »

Des conditions d’examen qui ne sont pas les mêmes qu’en France

Les étudiants français doivent suivre le cursus normal de Roumaine mais doivent, en plus, se préparer à distance depuis la Roumanie, aux épreuves classantes nationales (ECN). Ils ne sont pas directement formés à cet examen et pourtant ils sont de plus en plus nombreux à passer les épreuves. Ils n’ont pas notamment accès à la plate-forme numérique de préparation (SIDES), réservée aux étudiants des universités françaises.

 

Le Monde précise que « Les résultats des premiers étudiants arrivés au bout de leur cycle d’études en 2013 et 2014 se sont révélés médiocres : le premier étudiant issu de Cluj est arrivé 4 505ème sur plus de 8 000 candidats. Or ce classement est crucial, car il permet ensuite de choisir sa spécialité ».

 

L’Université de Cluj réclame aux autorités françaises une meilleure intégration des étudiants français lors de leur retour au pays. Une rencontre devrait normalement avoir lieu avant l’été entre les différents acteurs roumains et français concernés par la préparation aux ECN.

 

 

 

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous !

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous !


Dernières revues produits

Eclairage scialytique Eva
Eclairage scialytique

"Eclairage scialytique Eva"

Faro
Equipement dentaire XO FLOW
Equipements Dentaires

"Equipement dentaire XO FLOW"

XO CARE
Equipement dentaire Ultimate Comfort
Equipements Dentaires

"Equipement dentaire Ultimate Comfort"

Ritter

Dernières revues produits

Eclairage scialytique Eva
Eclairage scialytique

"Eclairage scialytique Eva"

Faro
Equipement dentaire XO FLOW
Equipements Dentaires

"Equipement dentaire XO FLOW"

XO CARE

Suivez-nous :

Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons
Voir +
Soyez les premiers informés

Soyez les premiers informés de toute l’actualité du secteur dentaire. Pour cela, il suffit de saisir votre email ci-dessous : 

Soyez les premiers informés

Soyez les premiers informés de toute l’actualité du secteur dentaire. Pour cela, il suffit de saisir votre email ci-dessous :