Votre panier est vide

M'inscrire à la Newsletter

Portail d'informations et de services pour les Chirurgiens-Dentistes

Comparez jusqu'à 4 produits

Ile de France : Un dentiste roumain peine à remplir son carnet de rendez-vous et à rentabiliser son installation

Dans la Gazette du Val d’Oise, nous retrouvons le témoignage d’un couple de roumains venu s’installer en France pour exercer : elle est médecin généraliste, lui est chirurgien-dentiste. Arrivé quelques mois seulement après son épouse, il peine à remplir son carnet de rendez-vous. Explications.

 

C’est l’histoire des Docteurs Diana Carmen Atanasiu et Stefan Pruteanu, tous deux de nationalité roumaine et mariés depuis 3 ans à Bucarest où il exerçaient auparavant.

Attirés par une annonce postée sur Internet par le maire de Chars, dans le Val d’Oise, ils se sont portés candidats pour être au final accueillis, selon leurs dires, à bras ouverts par l’élue qui rencontrait des difficultés à trouver des médecins dans sa commune.

Diana Carmen Atanasiu s’est donc installée dans le seul cabinet médical de Chars au mois d’avril 2015 et son époux, chirurgien-dentiste, est venu la rejoindre quelques mois après pour exercer à ses côtés. Or si cette dernière a déjà réussi à se constituer une patientèle, le carnet de rendez-vous de son époux Stefan Pruteanu, demeure encore clairsemé.

«Je ne comprends pas, regrette ce dernier, les patients qui viennent ici sont ravis. Ils sont satisfaits des soins et nos relations sont excellentes, mais la plupart viennent des alentours, parfois de loin, et non de Chars. Or le seul autre cabinet dentaire du coin est installé à Marines. Je ne comprends pas…J’espère que la méfiance des habitants n’est pas due à ma nationalité étrangère. Les Français ont tendance à confondre les Roumains et les tsiganes qui font la manche à Paris. Si mon manque de clientèle ne tient qu’à cela, c’est vraiment dommage».

 

Cambriolé avant même l’ouverture de son cabinet, Stefan Pruteanu avoue rencontrer de sérieuses difficultés à rentabiliser son installation : il dit avoir investi plus de 30 000€.

 

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.

 

Source :  Gazette Val d’Oise


Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous !

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous !


Dernières revues produits

Contre-angle NiTi Endo
Contre-angle d'endodontie

"Contre-angle NiTi Endo"

BA International
Eclairage scialytique Eva
Eclairage scialytique

"Eclairage scialytique Eva"

Faro

Dernières revues produits

Contre-angle NiTi Endo
Contre-angle d'endodontie

"Contre-angle NiTi Endo"

BA International
Eclairage scialytique Eva
Eclairage scialytique

"Eclairage scialytique Eva"

Faro

Suivez-nous :

Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons
Voir +
Soyez les premiers informés

Soyez les premiers informés de toute l’actualité du secteur dentaire. Pour cela, il suffit de saisir votre email ci-dessous : 

Soyez les premiers informés

Soyez les premiers informés de toute l’actualité du secteur dentaire. Pour cela, il suffit de saisir votre email ci-dessous :