Votre panier est vide

M'inscrire à la Newsletter

Portail d'informations et de services pour les Chirurgiens-Dentistes

Comparez jusqu'à 4 produits

L’étude de Santéclair sur l’accès aux soins dentaires des français relance le débat

La dernière étude de Santéclair démontrerait que quatre patients sur dix renonceraient aux soins dentaires en France en raison d’un coût trop élevé. Des chiffres qui ne prendraient pas en compte la réalité économique d’un cabinet dentaire selon les syndicats dentaires. Ce débat brûlant entre les deux parties a incité la Cour des comptes à ouvrir une enquête.

 

La plate-forme mutualiste Santéclair publiait il y a quelques jours sur son blog, les résultats d’une étude menée sur 500 demandes d’analyse de devis dentaires en vérifiant, un an après, si les traitements avaient été ou non réalisés par les patients.

Ces dossiers d’assurés auraient été sélectionnés de manière aléatoire et ne comprendraient aucun bénéficiaire de la Couverture maladie universelle (CMU) ou de l’Aide à l’acquisition d’une complémentaire santé (ACS). En juin 2015, un an après l’analyse de ces dossiers, Santéclair a vérifié les données de remboursement des assurés.

La société d’accès aux soins a pris également bien soin de préciser que cet échantillon statistique ne contient aucun patient ayant eu recours à leur réseau de chirurgiens-dentistes…

Sur les 500 dossiers examinés :

  • 448 concernent des soins prothétiques, 52 des soins d’implantologie.
  • 397 devis ont un reste à charge supérieur à 250 €. Pour 200 d’entre eux, le montant à régler par le patient est supérieur à 1000 €.
  • La moyenne d’âge des assurés renonçant aux soins dans cette enquête est de 50 ans avec un nombre moyen de dents à traiter de 5,3.

Une lecture des résultats de l’étude  Santéclair facilement contestable

 

Graphique-etude-Santeclair-dentiste

Source : Le Parisien

L’étude conclut à un renoncement au soin dans près de 40% des cas un après la remise du devis. Plus précisément, sur les 190 dossiers qui n’ont pas abouti à la proposition de plan de traitement, 17,6% d’entre eux auraient tout de même réalisé partiellement les travaux.

L’étude ne donne pas de précisions quand aux raisons réelles qui ont poussé ces patients à ne pas réaliser les soins dentaires. L’étude de Santéclair précise tout de même qu’il persiste un renoncement aux soins de 20% même dans le cas d’un reste à charge nul. Il aurait donc été intéressant d’interroger ces patients sur les causes de leur démotivation à entreprendre les travaux préconisés par leur chirurgien-dentiste.

Il aurait été également pertinent d’évaluer le taux de renoncement des patients pris en charge par  des praticiens du réseau Santéclair, afin de les comparer aux 500 dossiers examinés.

Finalement, en creusant un peu, il semblerait que seulement 18% des français renonceraient, peut-être, aux soins dentaires pour des raisons financières….

Mais la presse grand public a tout de même préféré titrer que quatre français sur dix renonceraient à se soigner les dents.

Le site de Santéclair ne dévoile pas la méthodologie qui a été employée pour réaliser cette étude. Or, il y a des sujets qui doivent être abordés de manière très rigoureuse. Pour exemple, la DREES indiquait dans son dossier de juillet 2015 que le taux de renoncement aux soins pour des raisons financières est très sensible à la formulation des questions ; les écarts de taux pouvant atteindre 15 points selon la formulation utilisée.

 

La guerre se poursuit dans les médias grand public

En mai 2015, nous vous faisions déjà état des différends entre Santéclair et les chirurgiens-dentistes. La CNSD avait porté plainte contre les pratiques anticoncurentielles de la plateforme mutualiste qui avait elle  réussi à obtenir une perquisition chez les représentants du Conseil de l’Ordre et de syndicats dentaires.

Il semblerait que la guerre se poursuive maintenant dans les médias. Le Parisien a interrogé Catherine Mojaïski, présidente de la CNSD, sur les résultats de cette enquête « « Je ne suis pas surprise par ces résultats car les bases de remboursement de la Sécurité sociale n’ont pas augmenté depuis vingt-sept ans. Les tarifs des soins conservateurs (traitement des caries, détartrages…) sont gelés, contrairement aux prothèses où nous pouvons faire des dépassements d’honoraires pour faire face aux charges. Je note que le reste à charge, 2,2 milliards en dentaire, n’a pas bougé depuis 1991 ».

Le quotidien a également donné la parole à Marianne Binst, directrice générale de Santéclair, qui dénonce, elle, une « profession figée sur ses pratiques qui laissent les patients sur le carreau. Les dentistes gagnent bien leur vie, pourquoi changer ? Pourtant, des marges existent. La spécialisation, les cabinets de groupe pour partager les charges, la délégation de tâches permettent de réduire la facture ».

La Cour des comptes ouvre une enquête

Suite à cette étude, la Cour des comptes a décidé d’ouvrir une enquête sur les tarifs de la profession. Les résultats devraient être communiqués d’ici un an, avant la renégociation de la convention entre les dentistes et l’Assurance maladie.

 

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous !

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous !


Dernières revues produits

Scanner intra-oral Medit i600
Scanner intra-oral

"Scanner intra-oral Medit i600"

MEDIT corp.
Station de désinfection Sanistation
Meubles hygiène

"Station de désinfection Sanistation"

Zilfor
Testeur de vitalité C-Pulse
Testeur de vitalité pulpaire

"Testeur de vitalité C-Pulse"

Foshan COXO Medical Instrument Co.

Dernières revues produits

Scanner intra-oral Medit i600
Scanner intra-oral

"Scanner intra-oral Medit i600"

MEDIT corp.
Station de désinfection Sanistation
Meubles hygiène

"Station de désinfection Sanistation"

Zilfor

Suivez-nous :

Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons

Toute l'actualité dentaire dans une vidéo de moins d'une minute !
#news #Actualités #dentaire #dentiste
... Voir plusVoir moins

25/09/22

Chaque mardi, recevez gratuitement par email l'essentiel de l'actualité du secteur dentaire.
Avec Dynamique Dentaire, suivez l’actualité de manière efficace.
S'inscrire par ici 👉 my.mtr.cool/otnrjpjtmn
#dentaire #dentiste #infos #news #newsletter #dynamiquedentaire
... Voir plusVoir moins

25/09/22

Chaque mardi, recevez gratuitement par email lessentiel de lactualité du secteur dentaire.
Avec Dynamique Dentaire, suivez l’actualité de manière efficace.
Sinscrire par ici 👉 https://my.mtr.cool/otnrjpjtmn
#dentaire #dentiste #infos #news #newsletter #dynamiquedentaire

Que retenir des infos dentaires cette semaine 📰 🦷
#news #dentaire #dentiste #cabinetdentaire
... Voir plusVoir moins

24/09/22

Voir +
Soyez les premiers informés

Soyez les premiers informés de toute l’actualité du secteur dentaire. Pour cela, il suffit de saisir votre email ci-dessous : 

Soyez les premiers informés

Soyez les premiers informés de toute l’actualité du secteur dentaire. Pour cela, il suffit de saisir votre email ci-dessous :