fermer
Logo Dynamique

Votre panier est vide

M'inscrire à la Newsletter

Portail d'informations et de services pour les Chirurgiens-Dentistes

Comparez jusqu'à 4 produits

Un homme devient amnésique suite à une dévitalisation

Un soldat britannique, père de 2 enfants, a subitement perdu la mémoire en plein milieu d’une intervention dentaire. Son horloge interne s’est bloquée au 14 mars 2005 et depuis il est incapable de se former de nouveaux souvenirs.

C’est la BBC qui relate les faits. Ce soldat, nommé William pour préserver son anonymat, est membre des forces armées britanniques au moment des faits. Il est rentré en Allemagne la veille de son rendez-vous chez le dentiste, pour reprendre son poste. Il avait assisté quelques jours auparavant à l’enterrement de son grand-père.

Le matin de l’intervention, il s’est rendu à la salle de sport pour jouer au volley-ball puis a classé ses emails avant de se rendre chez le dentiste pour une dévitalisation.

William se souvient être monté sur le fauteuil et avoir été anesthésié localement. A partir de ce moment là, c’est le trou noir.

Depuis cette intervention, William est incapable de se souvenir d’une nouvelle chose pendant plus d’une heure et demi… Alors qu’il se souvient du décès de son grand-père et d’autres évènements antérieurs à ce jour, il ne se rappelle même plus où il habite maintenant et se réveille chaque matin, pensant qu’il est encore en 2005 en Allemagne le jour de son rendez-vous chez le dentiste.

Son épouse et lui sont obligés de rédiger des notes détaillées dans son smartphone dans un dossier intitulé « Avant toute chose – Lire ça » ; ce qui n’est pas sans rappeler le film Memento de Christopher Nolan.

William a perdu la capacité à former de nouveaux souvenirs. Et sans nouveau souvenir, le temps qui passe ne veut rien dire pour lui…C’est comme s’ils étaient écrits à l’encre invisible et disparaissaient lentement.

Mais alors, comment une intervention dentaire aussi bénigne a-t-elle pu affecter son cerveau à un tel degré?

Pour le moment, le mystère reste entier.

Même les évènements qui ont conduit à l’amnésie de William sont très déroutants. Au moment de la dévitalisation, le dentiste ne s’est aperçu de rien. Ce n’est que quand il a demandé à William de retirer ses lunettes de protection fumées qu’il s’est aperçu que ce dernier était très pâle et qu’il avait des difficultés à se relever.

Incapable de se rappeler quoique ce soit plus de quelques minutes, après être sorti de son état de confusion mental, William a alors été hospitalisé pendant 3 jours. Les médecins ont d’abord soupçonné une hémorragie cérébrale qui aurait pu être provoquée par l’anesthésie. Mais son cerveau est intact et les multiples scanners et examens n’ont montré aucune lésion.

En réalité, William serait atteint d’une  forme d' »amnésie antérograde« . Son cas présente en effet des similitudes avec celui du célèbre patient Henry Molaison, devenu amnésique à la suite d’une opération chirurgicale effectuée en 1953 par William Scoville, un neurochirurgien du Connecticut. Ce drame avait permis de mettre en évidence le rôle primordial que remplit l’hippocampe dans les processus de mémorisation des évènements (mémoire épisodique), en jouant le rôle de répétiteur des informations en rapport avec le cortex cérébral proprement dit.

Souffrant d’épilepsie résistante aux médicaments, Henry Molaison avait subi une opération chirurgicale expérimentale consistant à lui retirer bilatéralement une large portion des deux hippocampes et des tissus environnants des lobes temporaux, où Scoville pensait que les foyers épileptogènes étaient localisés. Mais à son réveil, Henry Molaison souffrait d’une amnésie antérograde quasi totale alors même que sa mémoire immédiate, dite « mémoire à court terme » était intacte : il était incapable de retenir une information au-delà de quelques secondes à moins de faire un effort constant de répétition. Il se souvenait parfois de certaines informations très ponctuelles comme le fait qu’il avait « des problèmes de mémoire » ou qu’« une personne célèbre appelée Kennedy avait été assassinée. »

Il souffrait aussi d’une amnésie rétrograde de plusieurs années de sa vie. Même si ces souvenirs étaient extrêmement rares, ils avaient tout de même retenu certaines informations comme le plan de sa nouvelle maison, son visage dans le miroir ou encore le décès de ses parents, par leur caractère très répétitif ou à charge émotionnelle forte.

L’émotion et la répétition permettraient en effet d’utiliser d’autres structures du cerveau pour mieux mémoriser ces informations, comme le système limbique.

Seulement les scans du cerveau de William ne présentent eux, aucune lésion et ses symptômes ne correspondent pas parfaitement à ceux des autres amnésiques antérograde.

Une autre piste pourrait associer l’amnésie de William à une « maladie psychogène ». Certains patients présentent une perte de mémoire après un évènement traumatique mais là encore, William n’aurait subi aucun traumatisme avant l’intervention et selon ses évaluations psychiatriques, il serait même en parfaite santé émotionnelle.

Son psychologue, le Docteur Gerarld Burgess, espère que ses publications dans la revue PubMed au sujet de William feront progresser la science.

Son cas nous rappelle à quel point nos connaissances sont limitées sur le cerveau.

 

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire 

 

Sources : BBC et Wikipedia

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous !



3 commentaires

Max360

le 10 juillet 2015 à 19:27

Pourquoi sous-entendre avec le titre qu’il existe un lien de causalité entre le soin dentaire et l’état cérébral du patient ?
Au vu de la description des événements, il apparaît plus probable qu’un choc à la tête lors de la séance de volley-ball soit responsable de son état, plutôt qu’un soin dentaire, dont on ne précise ni l’arcade, ni la dent, ni le type d’anesthésie…

Ce genre d’article nuit à la profession, nuit à la science et nuit à la santé publique. C’est un raccourci trop facile vers le sensationnel pour attirer quelques lecteurs, quitte les tromper !

Dynamique Dentaire

le 17 juillet 2015 à 18:55

Bonjour,

Le titre de l’article ne sous-entend aucunement qu’il y ait un lien de causalité entre le soin dentaire et l’état cérébral du patient. D’ailleurs, nous expliquons dans l’article que la cause de l’amnésie idiopathique de William n’est toujours pas connue à ce jour. (Littéralement, le titre signifie que l’amnésie est apparue à la fin du rendez-vous chez son dentiste).

Bien entendu, notre intention n’est absolument pas de nuire à qui que ce soit, bien au contraire, Dynamique Dentaire a pour vocation de permettre plus d’échanges entre les professionnels du dentaire.

Néanmoins, nous sommes navrés que ce titre ait pu vous heurter, sachez que nous tenons toujours compte de l’avis de nos lecteurs.

Cordialement,

Dynamique Dentaire

naturebiodental

le 13 décembre 2016 à 12:18

Bonjour Et bien je pense qu’il ne serait pas inutile d’aller voir ce qui se passe sur cette dent. En effet les liens entre les dents et des pathologies qui ne semblent avoir aucun rapport sont de plus en plus fréquents. J’ai vu une paralysie de la paupière gauche disparaître instantanément lors d’un curetage apical sur 33 qui présentait un kyste. un tennis elbow en lien avec une 16, une stérilité avec 36, et bien d’autre encore. Donc, je dirai piste à étudier. Merci à Dynamique dentaire d’oser ouvrir le débat

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous !

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous !

Sur le même sujet

La Fédération dentaire mondiale publie son 1er livre blanc sur l’endodontie

La Fédération dentaire mondiale publie son 1er livre blanc sur l’endodontie

le 25 mars 2019 à 12:38

La Fédération dentaire mondiale (FDI) vient de publier son premier livre blanc sur l’endodontie et propose des solutions centrées sur le patient avec une prise en charge plus globale. Ce livre blanc sur l’endodontie préconisant des traitements qui tiennent de compte la santé et du bien-être du patient, se positionne […]

lire la suite

Quelles sont les nouveautés prévues pour le Congrès ADF 2018 ?

Quelles sont les nouveautés prévues pour le Congrès ADF 2018 ?

le 14 mai 2018 à 12:35

Le thème du congrès ADF 2018 vient d’être dévoilé et des nouveautés sont prévues pour cette nouvelle édition. Dynamique Dentaire fait le point.   Les organisateurs du Congrès ADF 2018 donne rendez-vous à toute la profession dentaire du mardi 27 novembre au samedi 1er décembre, au Palais des Congrès de […]

lire la suite

Concours Jeunes Talents ADF 2018

Concours Jeunes Talents ADF 2018

le 30 avril 2018 à 13:01

Vous êtes un jeune praticien âgé de moins de 30 ans, séduit par l’idée de réaliser une présentation à propos d’un cas clinique ? Que vous soyez étudiant ou diplômé, interne ou en exercice libéral, ce concours est fait pour vous.   Pour faire acte de candidature, il vous suffit […]

lire la suite

#ColgateTalks : Préparez-vous à rencontrer des patients informés !

#ColgateTalks : Préparez-vous à rencontrer des patients informés !

le 20 septembre 2016 à 12:08

#ColgateTalks donne aux professionnels dentaires les moyens de répondre aux besoins de leurs patients à l’ère de l’information.   Paris, Septembre 2016 – Les professionnels dentaires doivent relever de nombreux défis dans leur travail quotidien et trouver un équilibre subtil entre différentes priorités : faire preuve d’un jugement avisé pour […]

lire la suite

Isolite Systems gagne le prix de l’innovation ADF 2015

Isolite Systems gagne le prix de l’innovation ADF 2015

le 1 décembre 2015 à 10:55

Chaque année, l’Association Dentaire Française récompense du prix de l’innovation, un produit proposé par l’industrie dentaire. Pour 2015, les chirurgiens-dentistes ont élu le nouveau système d’isolation buccale Isolite commercialisé par Henry Schein.   C’est au niveau 1 de l’Exposition du Congrès annuel de l’ADF que nous pouvions retrouver l’espace innovation. Les nouveautés […]

lire la suite

A 110 ans, Micro-Mega amorce un nouveau virage industriel

A 110 ans, Micro-Mega amorce un nouveau virage industriel

le 25 novembre 2015 à 8:56

Sur son site historique de Besançon, et en attendant de déménager dans des locaux plus adaptés, le spécialiste du traitement de l’endodonte est en pleine mue industrielle.   De nouvelles machines vont bientôt arriver et une nouvelle organisation a été mise en place pour rester dans la course. Le dernier […]

lire la suite


Dernières revues produits

Purificateur d’air AeraMax Pro II
Purificateur d'air

"Purificateur d’air AeraMax Pro II"

AeraMax Professionnel
Micromoteur pneumatique
Moteur

"Micromoteur pneumatique"

Veloce
Lampe à photopolymériser Ultima
Lampe à polymériser

"Lampe à photopolymériser Ultima"

Laboraboire Elsodent
Localisateur d’apex C-Root I+
Localisateur d'Apex

"Localisateur d’apex C-Root I+"

Foshan COXO Medical Instrument Co.

Dernières revues produits

Purificateur d’air AeraMax Pro II
Purificateur d'air

"Purificateur d’air AeraMax Pro II"

AeraMax Professionnel
Micromoteur pneumatique
Moteur

"Micromoteur pneumatique"

Veloce
Lampe à photopolymériser Ultima
Lampe à polymériser

"Lampe à photopolymériser Ultima"

Laboraboire Elsodent
Soyez les premiers informés

Soyez les premiers informés de toute l’actualité du secteur dentaire. Pour cela, il suffit de saisir votre email ci-dessous :