fermer
Logo Dynamique

Votre panier est vide

M'inscrire à la Newsletter

Portail d'informations et de services pour les Chirurgiens-Dentistes

Comparez jusqu'à 4 produits

Faut-il s’attendre à une baisse des tarifs dentaires dès 2017?

Faut-il s’attendre à une baisse des tarifs dentaires? C’est la direction que semble vouloir faire prendre Marisol Touraine, Ministre des Affaires Sociales et de la Santé, aux négociations qui s’ouvriront dès la rentrée autour de la future convention entre la Caisse Nationale d’Assurance-Maladie et les syndicats des chirurgiens-dentistes. Les tarifs, la prévention et la régulation du conventionnement seront abordés.

 

Alors que la Ministre de la Santé est toujours en négociation avec les médecins libéraux, cette dernière semble vouloir s’attaquer maintenant aux soins dentaires. Elle a confié à Nicolas Revel, son directeur général la mission principale de «réduire le reste à charge des ménages sur les soins dentaires en limitant les dépassements d’honoraires dès 2017».

Marisol Touraine s’appuie sur de très nombreux sondages sortis ces derniers mois sur la perception qu’ont les Français des soins dentaires. Le réseau Santéclair avait bien entendu communiqué très fortement sur une de leurs études qui laissait apparaître en 2015 que 38 % des sondés n’avaient pas réalisé les soins recommandés un an après l’émission du devis par leur dentiste.

L’UFSBD a également tiré la sonnette d’alarme sur une réelle inégalité d’accès aux soins bucco-dentaires chez les enfants : à 6 ans, 10 % des enfants de cadres présentent des caries, contre trois fois plus pour les enfants d’ouvriers.

C’est dans ce contexte que Marisol Touraine a adressé à Nicolas Revel une feuille de route dans un courrier datant du 7 juillet 2016 (que la CNSD a publié sur son site internet) contenant ses orientations pour les négociations à venir dans le dentaire.

 

Vers un plafonnement des dépassements pour les prothèses et l’orthodontie…

Dans sa lettre de cadrage, la Ministre des Affaires Sociales et de la Santé préconise notamment de « revaloriser certains actes dans le cadre de la CMU-c sous-valorisés au regard du temps consacré par les chirurgiens-dentistes. ».

 Mais elle émet aussi le souhait que soit fixé un montant maximal de dépassement pour les soins prothétiques et orthodontiques délivrés aux bénéficiaires de l’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé (ACS), soit un million de foyers supplémentaires.

Marisol Touraine souhaite donc plafonner les dépassements d’honoraires des chirurgiens-dentistes mais elle serait prête en contrepartie à revaloriser les soins de base.

Elle ajoute toutefois qu’une amélioration de la pratique des professionnels est attendue. En clair, elle demande plus de transparence sur les pratiques tarifaires des chirurgiens-dentistes.

 

L’instauration d’une visite annuelle chez le dentiste ?

Marisol Touraine prévoie également le renforcement des actions de prévention notamment à destination des jeunes adultes, comme c’est déjà le cas pour les enfants et les femmes enceintes.

Ainsi, chacun pourrait bénéficier d’une visite annuelle chez le dentiste afin de réaliser un bilan bucco-dentaire qui pourrait permettre d’éviter des soins trop importants dans le futur et donc des frais supplémentaires.

 

Mieux répartir les dentistes sur le territoire

Enfin, Marisol Touraine semble vouloir s’attaquer à la lutte contre les déserts médicaux.

 Beaucoup de Français peinent à trouver un cabinet près de chez eux dans des délais raisonnables. Le gouvernement envisage donc de mieux répartir les dentistes sur le territoire. Reste à soir comment.

Les subventions accordées par l’État pour l’installation des dentistes dans les zones rurales semblent ne pas avoir suffisamment porté ses fruits. La Ministre de la Santé s’oriente donc vers des solutions plus « radicales » en envisageant « la perspective de mettre en place un dispositif de régulation au conventionnement de nouveaux professionnels de santé dans les zones sur-denses ».

 

Le Conseil de l’UNCAM adoptera le 12 juillet prochain ses propres orientations. Mais c’est sans nul doute que l’on devrait y retrouver les consignes de la Ministre. A suivre…

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.

 

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous !



2 commentaires

partenaireCD

le 26 juillet 2016 à 08:33

Une implication plus marquée des pouvoirs public dans la fixation des prix n’est pas une bonne nouvelle pour la rentabilité des cabinets. Pourtant, il faut bien reconnaître que l’on ne peut pas revendiquer que la santé n’est pas un domaine marchand comme les autres et regretter cet interventionnisme.
Les syndicats et les professionnels doivent accompagner ce mouvement plutôt que le refuser en bloc. On peut tout à fait envisager une limite des prix de la prothèse si dans le même temps est introduit une notion de dépassement sur des endos particulièrement difficiles ou une différentiation entre une restauration à l’amalgame ou une composite de stratification.
Quoiqu’il en soit le nombre de français n’ayant pas accès aux soins dentaires est éthiquement inacceptable.

Max360

le 13 août 2016 à 10:16

Les français ont « accès au soin » : 90% des actes de chirurgie dentaire sont pris en charge à 100%. Le reste c’est notamment la prothèse, mais à la question « pourquoi c’est trop cher », la réponse est « c’est pas trop cher, c’est mal remboursé ». Le remboursement des prothèses dentaires n’a pas bougé depuis 30 ans, si les tarifs avaient suivi l’inflation, ils seraient bien plus élevés qu’actuellement, donc on peut même dire que le coût a baissé pour les français. Mais bien sûr, c’est le reste à charge du patient qui a augmenté, parce que même si le français cotise de plus en plus et n’a jamais payé si cher sa mutuelle, il n’a jamais été aussi mal remboursé.

En somme, la ministre de la santé demande à ce que les dentistes travaillent mieux et pour moins cher, comme si c’était une demande raisonnable. Alors bien sûr on peut toujours espérer que la revalorisation des soins compense le plafond des prothèses, mais est-ce que c’est bien sérieux de penser ça ? Et même si ça devenait le cas, pour combien de temps ? Car une fois tous les actes bucco-dentaires plafonnés, qui garantit que les tarifs seront réévalués avec justesse à chaque convention ? D’expérience, on a 30 ans de mauvaise volonté de l’État, et pas que chez les dentistes.

Bref, on va droit dans le mur…

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous !

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous !

Sur le même sujet

La prise de rendez-vous en ligne faciliterait l’accès à la santé bucco-dentaire

La prise de rendez-vous en ligne faciliterait l’accès à la santé bucco-dentaire

le 21 janvier 2020 à 18:05

Une étude réalisée par l’UFSBD et Doctolib démontrerait l’impact de la prise de rendez-vous en ligne sur l’accès à la santé bucco-dentaire. Rappelons que seuls 6 français sur 10 se rendent au moins une fois par an chez le dentiste. La mise en place de services de prise de rendez-vous […]

lire la suite

Le nouveau devis dentaire RAC 0

Le nouveau devis dentaire RAC 0

le 8 janvier 2020 à 16:22

Après plusieurs essais, le devis RAC 0 vient de sortir dans les cabinets dentaires. Découvrez sa version définitive. Au départ, il était question de remplir deux devis. Finalement, une version définitive a été présentée et est téléchargeable ci-dessous. Télécharger le devis RAC 0 en cliquant ici Pierre Schmidt, secrétaire général […]

lire la suite

Les 5 annonces à retenir de la dernière conférence de presse du Conseil de l’Ordre

Les 5 annonces à retenir de la dernière conférence de presse du Conseil de l’Ordre

le 11 décembre 2019 à 12:42

Centres dentaires, reconnaissance automatique des diplômes UE hors de France, chirurgiens-dentistes consultants d’organismes complémentaires, obligation triennale de DPC et cotisation ordinale….  Autant de sujets particulièrement sensibles sur lesquels, le président du Conseil national, Serge Fournier, a fait des annonces importantes, lors d’une conférence de presse qui s’est tenue le 25 octobre […]

lire la suite

Nouvelle Complémentaire santé solidaire

Nouvelle Complémentaire santé solidaire

le 25 octobre 2019 à 11:03

COMMUNIQUE DE PRESSE – Le ministère des Solidarités et de la Santé annonce le lancement de la Complémentaire santé solidaire. La nouvelle Complémentaire santé solidaire entre en viguer le 1er novembre : plus simple, plus large et plus protectrice pour un meilleur accès aux soins. La Complémentaire santé solidaire est une […]

lire la suite

Installation des centres dentaires : la SFCD propose sa solution

Installation des centres dentaires : la SFCD propose sa solution

le 22 octobre 2019 à 18:26

Le Syndicat des Femmes Chirurgiens-Dentistes (SFCD) propose d’inscrire les centres dentaires au tableau de l’Ordre avec cotisation ordinale, afin que les chirurgiens-dentistes et les centres soient traités sur un pied d’égalité. Dans un communiqué de presse du 14 octobre 2019, le SFCD demande à ce que les centres de santé […]

lire la suite

Le professeur Ihsane Ben Yahya élue présidente de la Fédération Dentaire Internationale (FDI)

Le professeur Ihsane Ben Yahya élue présidente de la Fédération Dentaire Internationale (FDI)

le 1 octobre 2019 à 17:53

Le Professeur Ihsane Ben Yahya, originaire du Maroc, a été nommée Présidente lors des élections qui se sont tenues le 8 septembre 2019, pendant le Congrès dentaire mondial ADA FDI à San Francisco, aux États-Unis. Membre du conseil depuis 2013, Ihsane Ben Yahya prendra ses fonctions en 2021. « Je ne […]

lire la suite


Dernières revues produits

Lampe à photopolymériser Power Led
Lampe à polymériser

"Lampe à photopolymériser Power Led"

Kent Dental
Pièce à main EX-6B
Pièce à main

"Pièce à main EX-6B"

NSK
Sécheur A5 DRY
Sécheur

"Sécheur A5 DRY"

Mediline
Chariot S_elect
Meubles mobiles

"Chariot S_elect"

Saratoga

Dernières revues produits

Lampe à photopolymériser Power Led
Lampe à polymériser

"Lampe à photopolymériser Power Led"

Kent Dental
Pièce à main EX-6B
Pièce à main

"Pièce à main EX-6B"

NSK
Sécheur A5 DRY
Sécheur

"Sécheur A5 DRY"

Mediline
Soyez les premiers informés

Soyez les premiers informés de toute l’actualité du secteur dentaire. Pour cela, il suffit de saisir votre email ci-dessous :